et-loader

Une infirmière de CEACO teste positif pour Covid. Au moins 16 fonctionnaires isolés, soupçonnés de raison extérieure.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le Centre spécialisé de soins aux patients Covid-19 (CEACO) a détecté un responsable du service infirmier présentant des symptômes respiratoires qui était positif pour covid-19 et a immédiatement procédé à sa séparation du milieu de travail, a rapporté le Dr Roberto Aguilar Tassara, directeur du Centre national. de réadaptation (CENARE).

Une fois son état confirmé, le jeudi 18 juin, l’enquête de contact a été immédiatement activée, identifiant un total de 16 fonctionnaires asymptomatiques et testés négatifs pour le premier échantillon respiratoire, a précisé le médecin.

Aguilar Tassara a indiqué que tous les services de la CEACO fonctionnent normalement et que tous les fonctionnaires mis en quarantaine ont déjà été remplacés.

Bien que l’enquête soit en cours, des avancées permettent d’établir l’hypothèse que la source de contagion est externe.

La Commission de surveillance épidémiologique, le Comité des infections intrahospitalières et le Comité de santé au travail, qui sont chargés de l’étude épidémiologique, ont pu confirmer qu ‘”aucun autre fonctionnaire ne présente de symptômes suspects, ajouté au fait qu’il a été vérifié par des caméras que le fonctionnaire positif a utilisé un équipement de protection individuelle tout au long du travail “, a déclaré le Dr Laura Blanco Chavarría, épidémiologiste.

Les agents de contact ont un ordre de santé préventive de 14 jours, la plupart sont du service infirmier, 13 au total et les trois autres sont de la garde-robe, des services de thérapie respiratoire et de l’équipe d’intervention médicale spécialisée (Prime).

Blanco Chavarría a expliqué que plusieurs mesures ont été renforcées, comme la désinfection de toute la partie hospitalisation; Les directives de biosécurité telles que l’hygiène des mains et l’utilisation correcte des masques chirurgicaux ont été renforcées dans le personnel.

De même, il a été vérifié qu’il n’y a pas de défaillances dans la partie technique concernant les tâches de désinfection, l’utilisation des espaces communs ou des espaces où il y a un horaire dans lequel le personnel tourne, se repose et se nourrit sans générer agglomérations, a déclaré le responsable.

De même, la supervision des activités de routine a été renforcée, comme lors de l’entrée dans chaque zone, chaque fonctionnaire prend sa température, vérifie qu’il se désinfecte les mains avec une solution alcoolique et qu’il porte le masque chirurgical, a conclu l’épidémiologiste.

Dernières nouvelles