et-loader

Une base aérienne alternative installée à Las Tablillas pour une surveillance permanente à la frontière nord

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Une surveillance active maintenue par plus de six forces de police dans le pays a rejeté 5 357 étrangers – la plupart nicaraguayens – qui tentaient d’échapper à la fermeture des frontières, a rapporté la première vice-présidente de la République, Epsy Campbell Barr, lors d’une visite ce vendredi. aux postes de contrôle de l’immigration de Las Tablillas et Peñas Blancas.

Campbell s’est rendu dans le nord avec le ministre de la Sécurité, Michael Soto; le vice-ministre de l’intérieur et de la police, Carlos Andrés Torres; le directeur de la police des frontières, Allan Obando et le directeur de la police de la circulation, Germán Marín. Les hiérarchies ont inspecté l’opération de protection des frontières qui est active depuis le 19 mars par la Police professionnelle des migrations, la Police des frontières, le Service national de surveillance aérienne, le Service national des garde-côtes, la Force publique, la Police de la circulation et la police du contrôle des drogues.

Selon les données de la Direction générale des migrations et des étrangers, jusqu’à ce vendredi, un total de 5 357 rejets avaient été effectués contre des étrangers, la plupart dans des démarches non autorisées et des postes officiels à Peñas Blancas et Las Tablillas, ainsi qu’un plus petit nombre dans la frontière sud.

De plus, 1 350 autres résidents ou titulaires d’un permis de travail ont été empêchés de rentrer dans le pays, ayant quitté le territoire national pendant la période d’urgence. La Direction générale de l’immigration et des étrangers entamera une procédure d’annulation de votre statut d’immigration.

«Nous voulons assurer aux citoyens que tout est à notre portée. Le nombre d’agents que nous avons régulièrement à la frontière s’est multiplié de beaucoup, et il va se multiplier encore plus. Nous avons une surveillance aux points stratégiques le long de la frontière et le long de l’autoroute », a déclaré le vice-président Campbell.

“Avec ce déploiement de police, nous protégeons toutes les personnes qui vivent dans notre pays, garantissant qu’il n’y a pas de revenus irréguliers, préservant la santé et la sécurité publiques du Costa Rica”, a-t-il ajouté.

Le ministre de la Sécurité, Michael Soto, a indiqué qu’une base aérienne alternative avait été installée à Las Tablillas pour maintenir une surveillance aérienne permanente.

“Les Costariciens doivent avoir la garantie et la sécurité du travail que nous effectuons et reconnaître tous les policiers pour le travail qu’ils accomplissent. Prendre soin mètre par mètre est compliqué, mais nous faisons le maximum », a-t-il souligné.

Soto a expliqué que la sortie des Nicaraguayens à Pâques a été bien inférieure à la normale. Il a rappelé que le statut d’immigration de ceux qui sont partis pendant la période d’urgence sera annulé et que l’interdiction d’entrée dans le pays des étrangers non résidents demeure.

Le directeur de la police de la circulation, Germán Marín, a indiqué que dans les cantons frontaliers, 70 amendes au total avaient été infligées à des personnes qui avaient enfreint la restriction relative aux véhicules sanitaires et 60 voitures avaient été interceptées qui transportaient des personnes de manière irrégulière.

“Hemos logrado detener 60 automóviles. Hacemos el comiso del automotor y ponemos a las órdenes de las autoridades policiales a las personas”, aseguró.

Finalmente, el director de la Policía de Fronteras, Allan Obando, destacó que el trabajo en equipo de todos los oficiales y el uso de tecnología como drones ha permitido que el operativo se desarrolle con éxito, con resultados sin precedentes.

La vicepresidenta Campbell -quien coordina el programa “Franja de Desarrollo” para los cantones de La Cruz, Los Chiles, Upala, Guatuso, San Carlos, Río Cuarto, Sarapiquí, Pococí y el distrito de Peñas Blancas de San Ramón- ha realizado un total de siete visitas a la zona norte, en las últimas tres semanas.

Dernières nouvelles