et-loader

Quelles entreprises pourront ouvrir à partir du 9 septembre?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Règlement d’établissement

  • À compter du 9 septembre, la phase d’ouverture contrôlée des établissements disposant d’un permis d’exploitation sanitaire au service du public débute, du lundi au vendredi de 5 h à 22 h et du Du samedi au dimanche de 5 h à 20 h, en respectant cinquante pour cent (50%) de sa capacité maximale.
  • Le ministère de la Santé établit une série d’activités qui doivent rester fermées en raison de leur niveau de risque très élevé, telles que les événements de concentration de masse, les bars, les casinos, entre autres. De même, il existe une liste d’établissements qui peuvent fonctionner mais avec une capacité différente, tels que les lieux de culte, les salles d’événements, les cinémas et les théâtres.
  • Les salles d’événements pour les activités professionnelles ou académiques peuvent travailler avec un maximum de 75 personnes (avec des mesures de séparation des sièges d’au moins 1,8 mètre, en respectant les bulles sociales et avec des listes de participants avec numéro d’identification et numéro de contact). Les 75 personnes n’incluent pas le personnel logistique de l’événement. Le reste des activités dans les salles événementielles (mariages ou baby showers) doit être organisé avec un maximum de 30 personnes.

Modèle de gestion partagée, le Costa Rica fonctionne et prend soin de lui-même

  • Le modèle de coresponsabilité consiste à gérer la participation des acteurs nationaux, régionaux, cantonaux, de district et communautaires dans leurs formes d’organisation publique et privée, à la promotion, la communication, l’autorégulation, le contrôle et la supervision de l’application des protocoles et des lignes directrices. prévention de la contagion par COVID19, dans chacun des territoires et au sein de la structure organisationnelle du Système National de Gestion des Risques (SNGR).
  • Les responsabilités des acteurs seront établies dans chaque canton et seront validées par le Comité Municipal d’Urgence (CME) respectif.
  • Le modèle sera appliqué dans chacun des cantons en prenant comme référence le rapport de risque cantonal (CRR), qui est le produit de l’analyse des indicateurs épidémiologiques, réalisée par la salle d’analyse de la situation du Centre des opérations d’urgence (COE) .
  • A partir du niveau du RCC, l’ouverture d’établissements avec un permis sanitaire pour le fonctionnement de l’attention au public sera déterminée, selon les résolutions que le Ministère de la Santé a à cet effet.
  • La Commission Nationale d’Urgence (CNE) et l’Institut Municipal de Développement et de Conseil (IFAM) mettront à la disposition du Comité Municipal d’Urgence (CME) et des Comités Régionaux d’Urgence (CRE) une plateforme en ligne permettant de documenter, systématiser et intégrer les actions menées par canton tandis qu’une note sera établie pour les plans inclus dans la plateforme, qui sera pondérée au moment de l’évaluation du plan.
  • La priorité de mise en œuvre des plans cantonaux de prévention du COVID-19 sera déterminée par les territoires qui ont le RRC le plus élevé.

Dernières nouvelles