et-loader

Quelle sera la décision de vaccination contre Covid19 au Costa Rica?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Selon les critères de risque établis par la Commission nationale de vaccination et d’épidémiologie, à la fois le risque de tomber gravement malade et de mourir, ainsi que le risque d’être infecté et d’infecter d’autres personnes, les groupes à vacciner contre le COVID-19 ont été établis.

De cette manière, les personnes âgées qui vivent dans un centre de long séjour, ainsi que celles qui y travaillent, ainsi que le personnel sanitaire, policier et d’urgence seront les premiers à recevoir le vaccin.

Ce personnel de première ligne, qui fait partie du premier groupe à être vacciné, est composé: des travailleurs de la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica, du ministère de la Santé, du personnel travaillant dans les hôpitaux privés, de la Commission nationale des urgences, des pompiers. , La Croix-Rouge et les forces de police de: sécurité, transit, migration, pénitenciers, municipaux et OIJ.

Une fois la vaccination du premier groupe terminée, elle sera transférée au second et ainsi de suite.

Le deuxième groupe est composé de personnes de 58 ans ou plus, qu’elles présentent ou non des facteurs de risque. Cette vérification de l’âge se fera au moyen de la carte nationale ou de résidence.

Le troisième groupe est composé de personnes entre 18 et 58 ans qui présentent des facteurs de risque tels que: hypertendus, diabétiques, cardiopathies, maladies respiratoires chroniques, maladies rénales chroniques, obésité de grade III et morbides, patients cancéreux.

Le quatrième groupe comprendra les fonctionnaires du Ministère de l’éducation publique, ainsi que le secteur privé de l’enseignement et le personnel des centres de soins intégrés (CAI) et des abris du National Children’s Trust. De la même manière, les personnes privées de liberté et le système d’urgence 9-1-1 sont inclus.

Le dernier groupe est composé des étudiants en sciences de la santé et techniciens apparentés dans les domaines cliniques du CCSS, ainsi que de la population âgée de 40 à 57 ans qui ne présente pas d’autres des risques précédemment décrits, mais qui exercent des activités contact avec des personnes ou impact sur le secteur productif, tels que: agriculture, construction, service à la clientèle, restaurants, travailleurs domestiques, entre autres.

Le ministre de la Santé, Daniel Salas, a indiqué que les dates de début et de fin de vaccination pour chaque groupe dépendront de la livraison des vaccins par les sociétés pharmaceutiques. Il a déclaré qu’avec la vaccination de trois millions de personnes tout au long de 2021, 80% de la population qui pourrait recevoir le médicament serait protégée (à l’exclusion des mineures, des femmes enceintes ou allaitantes, puisqu’elles ne il y a un produit de ce type indiqué pour eux).

Le hiérarque a également souligné que les vaccins Pfizer et Astra Zeneca nécessitent deux doses, séparées entre elles de 21 jours dans le premier cas et de 28 jours dans le second, il est donc essentiel que la population comprenne que pour atteindre le immunité, il est nécessaire qu’ils complètent le schéma à deux doses et que 15 jours doivent également s’écouler après la mise en place de la deuxième dose, pour le développement des anticorps.

De son côté, Roberto Arroba, Coordinateur des Vaccinations du Ministère de la Santé et secrétaire de la Commission Nationale de Vaccination et d’Epidémiologie, a indiqué que les personnes qui ont surmonté le COVID-19 peuvent recevoir le vaccin, 90 jours après s’être rétablies de la maladie. et se conformer aux critères de risque décrits ci-dessus.

Enfin, Arroba a indiqué que la distribution des vaccins pour chacun des groupes se compose comme suit: le premier groupe 4%, le deuxième groupe 28%, le troisième groupe 52%, le quatrième groupe 5% et le cinquième groupe 11%.

Dernières nouvelles