et-loader

Protocole approuvé pour la réactivation des activités sportives.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

À partir du «Protocole sectoriel pour la prévention des COVID-19 dans le secteur des sports et des loisirs», approuvé par le ministre des Sports, Hernán Solano Venegas, les organisations en charge des clubs sportifs, des installations et des événements sportifs et récréatifs de concentration de masse pourront élaborer leurs propres guides pour réactiver leurs activités, prévenir la propagation du virus.

Il s’agit d’un document qui contient les exigences minimales pour la préparation d’un guide technique sectoriel de la santé selon les définitions émises par le ministère de la Santé, où chaque secteur doit compléter rigoureusement les informations demandées par les autorités et respecter les dispositions émises dans le contexte de la pandémie.

La hiérarchie a souligné le travail coordonné entre les différentes entités a permis de finaliser la proposition de lignes directrices qui était en charge de l’Université du Costa Rica (École de génie industriel), l’Institut costaricien de sport et de loisirs, Université nationale, ASETEC – ITCR et les conseillers de la bureau du ministre des sports.

“Ce protocole fait partie du travail que nous promouvons avec les entités sportives dans le but de réactiver l’activité sportive dans tout le pays de manière progressive, sûre et responsable”, a déclaré le ministre des Sports, avertissant qu’il devrait faire l’objet d’une mise à jour permanente. afin qu’il réponde à tout moment aux besoins et directives de santé actuels.

“L’objectif proposé est que le sport, les loisirs et l’activité physique en ce moment soient une source d’exercice non seulement physique, mais émotionnel, afin que nous puissions faire progresser la santé des citoyens et en même temps générer des possibilités pour ceux qui dépendent de cette activité “, a ajouté la hiérarchie.

Il a déclaré que le secteur des sports et loisirs et ses sous-secteurs doivent s’engager à respecter les principes acceptés de bonne conduite dans le contexte de la pandémie, “même lorsque les situations deviennent encore plus difficiles”, a-t-il déclaré.

Les autres mesures que le secteur doit prendre en compte comprennent:

  • Comportements appropriés pour les personnes qui servent le public.
  • Entretien et nettoyage constant des installations.
  • Respect de la capacité établie par les autorités sanitaires et des programmes d’assistance avant rendez-vous.
  • Les personnes ayant des problèmes respiratoires ne peuvent pas entrer.
  • Différentes heures pour les personnes à haut risque.
  • Inscription du lavage correct des mains et des instructions sanitaires.
  • Restez sur les plages: étiquetez les plages avec les consignes de prévention correspondantes en vigueur à ce jour, ainsi que le respect du calendrier actuel.

Pratiques sportives ou loisirs familiaux dans les espaces publics

  • Les sports en modalité individuelle dans les espaces publics: cyclisme, athlétisme, tennis individuel, et autres dans les espaces publics permis à ce jour, doivent maintenir une distance minimale de 2 mètres entre les personnes.
  • Il est recommandé de ne pas marcher ou courir derrière ou devant quelqu’un, mais en diagonale ou sur le côté en gardant la distance minimale indiquée et en désinfectant l’équipement.
  • Exercice individuel et loisirs en famille dans les espaces publics. Ne sortez pas pour faire de l’exercice en groupe de plus de 3 personnes et maintenez une distance minimale de 2 mètres entre les personnes qui ne vivent pas sous le même toit, y compris en faisant du vélo, conformément au code de la route en vigueur.

Le ministre Solano a indiqué que la communication des protocoles aux parties intéressées est un pilier fondamental, de sorte que chaque organisation sportive doit définir un canal fiable et officiel pour partager des informations véridiques sur COVID-19 et émanant du ministère de la Santé. (panneaux d’information, affiches, panneaux officiels dans des endroits visibles, chaînes numériques, entre autres).

En outre, il a souligné que la prévention est un autre pilier sur lequel ce protocole a été construit; en tenant compte des différents espaces (parcs, espaces ouverts et espaces fermés), où se déroulent à la fois des activités sportives et récréatives et des responsabilités de ceux qui les fréquentent et qui administrent ces espaces. Enfin, il a souligné qu’il existe des liens protocolaires entre les différentes écoles professionnelles qui sont également liés aux sports et aux loisirs.

Il a également informé que les protocoles des différents secteurs seront revus par une Commission Technique Consultative composée d’experts du cabinet du Ministre des Sports, ICODER, UNA, Asetec – ITCR, CON.

Dernières nouvelles