et-loader

La branche exécutive recherche 504 millions de crédits pour desservir Covid19 avec le FMI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

L’Exécutif a présenté ce mercredi à l’Assemblée législative le projet de loi d’approbation du prêt au Fonds monétaire international (FMI), d’un montant proche de 504 millions de dollars pour contribuer, via l’appui budgétaire, à l’attention de l’urgence pour COVID-19 et à la viabilité budgétaire à moyen et long terme.

Ce financement a un taux d’intérêt de 1,55% par an, soit 3,5% de moins que le coût moyen pondéré de la dette publique libellée en dollars.

La durée du prêt est de cinq ans, avec des versements trimestriels à partir de 3,25 ans après le décaissement, et une fois le projet de loi approuvé, le FMI transformerait les ressources en une seule opération.

«Ce crédit est important dans l’effort que le gouvernement a suivi pour changer une dette chère en dette moins chère, ce qui aide tout au long du processus de consolidation budgétaire. En outre, c’est un signe de la confiance du FMI dans la voie prise par le gouvernement », a déclaré Elian Villegas, ministre des Finances.

Avant d’être envoyé à l’Assemblée législative, ce prêt a été transmis au ministère du Plan et à la Banque centrale du Costa Rica pour son analyse et ses critères institutionnels, après avoir reçu en avril l’approbation du conseil d’administration du Fonds monétaire international en vertu de l’instrument Financement rapide, disponible pour les pays membres confrontés à un choc de balance des paiements, en raison de l’urgence de COVID-19.

Dernières nouvelles