et-loader

Parc national de Carara. De l’Hacienda au refuge en passant par le parc national accessible à tous.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

C’était autrefois une Hacienda privée, l’une des plus grandes étendues de terre du pays. Son nom en Huetar signifie rivière de Largartos, elle possède une forêt unique et une variété d’oiseaux enviable. Aujourd’hui, nous parlons du parc national de Carara Carara

A propos du parc national de Carara.

Le parc national de Carara est situé dans les cantons de Turrubares et Garabito, dans les provinces de San José et Puntarenas, entre les coordonnées 9º51′ et 9º44′ de latitude nord, 84º36′ et 84º29′ de longitude est, soit à 90 kilomètres de l’autoroute San José Costanera Sur.

L’entrée principale est située à 2 kilomètres au sud du pont du Rio Grande de Tárcoles. Le parc national de Carara Carara, qui signifie dans la langue indigène Huetar “rivière des lézards”, possède la seule forêt de transition du Pacifique central, ce qui se traduit par une diversité de la flore et de la faune, où convergent des espèces de forêts sèches et humides.

Entrada Principal Parque Nacional Carara Carara


Ce parc national est une destination ornithologique connue dans le monde entier car il possède une avifaune très diversifiée, où se distingue l’ara rouge (Ara macao), une espèce en danger d’extinction, étant la deuxième plus grande espèce de Psittacidae au Costa Rica.

Il s’agit sans aucun doute de l’un des principaux sites du pays pour l’observation ou l’observation des oiseaux, c’est pourquoi il sera inclus dans le prochain guide qui fait de l’Institut du tourisme du Costa Rica un acteur de ce segment du tourisme à l’échelle nationale.

En raison de sa situation et de son accès facile sur la route 34, ce parc est également idéal pour une visite d’une journée, pouvant se déplacer facilement de la capitale, soit dans votre propre véhicule, loué ou par les transports publics.

C’est le premier parc national à avoir un sentier accessible à tous, où les visiteurs peuvent vivre l’expérience d’être à l’intérieur de la forêt, rencontrer des espèces endémiques telles que le Cafecillo (Erythrochiton gymnanthus), de grands arbres et voir la relation entre certaines des espèces.

Histoire

À l’origine, ce qui est aujourd’hui le parc national de Carara était la Gran Hacienda Coyolar, l’une des plus grandes concentrations de terres privées du Costa Rica. Elle a été initialement créée sous le nom de Réserve biologique de Carara le 26 avril 1978 par le décret exécutif № 8491-A, puis a changé de catégorie de gestion pour devenir Parc national le 18 novembre 1998 par le décret exécutif № 27411-MINAE.

Horaires et Tarifs

Horaires:
• De mai à novembre, tous les jours de 8h à 16h.
• De décembre à avril, tous les jours de 7h à 16h.  
Tarifs:
Nationaux ou Residents
• Adultes ¢1.000
• Enfant de 6 à 12 ans ¢500
Vous devez présenter votre carte d’identité au moment de l’entrée dans le parc.
Les adultes de plus de 65 ans, sur présentation d’une carte d’identité, ne paient pas de billet d’entrée.
Etrangers, non Residents
• Adultes $10
• Enfants $5  
Les paiements par carte de crédit sont acceptés.

Comment s’y rendre ?

Depuis San José, prendre la route 27 en direction de Caldera. Après le dernier péage à Pozón, prenez la sortie en direction de Tárcoles – Jacó (route 34). Continuez sur environ 14 km. Le parc est situé à 2 km du pont de la rivière Tárcoles sur la route de Jacó.

Que pouvons-nous faire ?

• Sendero de Acceso Universal:

C’est un parcours de 1,2 km avec neuf baies de repos ; système d’eau potable tout au long du parcours ; batterie sanitaire adaptée selon les exigences de la loi 7.600 ; signalisation en espagnol, anglais et braille ; cartes avec ce système pour les aveugles ; sculptures ; système d’audition ; application du code QR, et la plupart du parcours dispose du Wii-fi, entre autres facilités.

Sendero Universa con experiencia táctil para no videntes

• Sendero Las Aráceas:

Chemin circulaire d’environ 1200 mètres de long, il faut environ une heure pour le parcourir. Elle doit son nom à une importante famille de plantes, les Araceae. Sur ce sentier, vous pouvez observer des plantes qui poussent dans les arbres, l’une d’entre elles est connue sous le nom de Main de Tigre (Monstera deliciosa). Elle est facile à distinguer par ses grandes feuilles lobées avec de petits trous qui permettent à la lumière du soleil de passer à travers les autres feuilles et permet à la plante d’utiliser efficacement la lumière limitée du soleil qu’elle reçoit dans la forêt. Ses longues racines descendent jusqu’au sol où elles absorbent les nutriments nécessaires à la vie. D’autres exemples de cette famille sont les genres Anthurium et Philoderdron.

• Sendero Laguna Meándrica:

Il s’agit d’un trajet linéaire d’un peu plus de 2000 mètres et qui prend entre deux et quatre heures. Son nom est lié au méandre formé dans la rivière Tárcoles avec une lagune qui se forme dans ce secteur d’environ 600 mètres de long et 40 mètres de large. Dans la rivière, on peut observer des crocodiles (Crocodilus acutus) et dans le sentier se détache le caféier (Erythrochiton gymnanthus). Cette piste est généralement utilisée par les ornithologues pour observer un grand nombre d’oiseaux, principalement le matin.

Sendero Universal Accesible para personas discapacitadas

• Sendero Quebrada Bonita:

Il s’agit d’un sentier circulaire, d’une longueur de 1300 mètres, qui peut être parcouru en une heure et demie environ. Sa principale attraction est la Quebrada Bonita, d’où le nom de ce sentier, qui permet d’apprécier les grands arbres et la hauteur, les espèces grimpantes, entre autres.

• Sendero Encuentro de Ecosistemas:

Il s’agit d’un sentier linéaire de 650 mètres qui relie le sentier de la Quebrada Bonita et le sentier d’accès universel. Parmi ses attractions figurent l’observation des oiseaux et l’interprétation de la forêt et de ses environs.

• Flore y faune: Parmi les espèces de faune les plus caractéristiques, on trouve le singe congo, le paresseux à trois doigts, le tepezcuintle, le tatou, le pizote, le raton laveur et l’ara écarlate, emblème de cette région. 

Selon les données scientifiques, elle possède les registres de la flore et de la faune suivants :

480 espèces de plantes entre arbres et arbustes, soit 14 espèces endémiques et 29 espèces considérées comme rares et endémiques.
124 espèces de reptiles, soit 53% des espèces de reptiles du Costa Rica (234).
112 espèces de mammifères, représentant 47,8% du total de ces espèces dans le pays (237).
62 espèces d’amphibiens, soit 32,8% des 189 espèces d’amphibiens du Costa Rica.
420 espèces d’oiseaux, soit 47 % des 893 espèces recensées dans le pays, sont considérées comme l’un des sites les plus importants de la République tchèque pour l’observation des oiseaux à l’état naturel.

Dernières nouvelles