et-loader

Paiement électronique dans les transports publics prévu pour 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

La mise en œuvre du système de paiement électronique des transports publics rémunérés de personnes (SPETP) avance dans la feuille de route convenue et sera introduite progressivement à partir de 2021, à partir de février avec des tests sur le train et plusieurs mois plus tard sur les bus.

Il s’agit d’un projet très complexe promu par le gouvernement de la République, coordonné par la Banque centrale du Costa Rica (BCCR), qui relie plus de 800 activités des différentes entités publiques et privées participantes et implique une planification 18 tâches principales.

Ce jeudi, l’état d’avancement de la mise en œuvre du SPETP a été présenté lors d’une conférence de presse à laquelle le président de la BCCR, Rodrigo Cubero; le Ministre des travaux publics et des transports (MOPT), Rodolfo Méndez Mata; la présidente de l’Institut costaricain des chemins de fer (INCOFER), Elizabeth Briceño; et régulateur général de l’Autorité de régulation des services publics (ARESEP), Roberto Jiménez, ainsi que la Première Dame, Claudia Dobles, qui participe en tant qu’invitée aux sessions du Comité de pilotage.

Selon Elizabeth Briceño, présidente d’INCOFER, le paiement électronique débutera dans un premier temps avec un plan pilote de tests contrôlés avec le personnel d’INCOFER en février 2021.

«Au cours du deuxième semestre 2021, l’offre sera étendue à tous les wagons du service ferroviaire régulier et parmi les multiples avantages pour les usagers, il y a de meilleures conditions de santé, moins de risque de propagation de maladies, de meilleures conditions de sécurité et intégration tarifaire », a déclaré Briceño.

D’ici septembre 2021, le paiement électronique entrerait progressivement en service dans le service de bus des sociétés d’exploitation signataires de nouveaux contrats de concession.

Dernières nouvelles