et-loader

“Nuit en blanc” Ferme le dernier Art City Tour de l’année ce 22 novembre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Les musées, galeries, centres culturels, bâtiments patrimoniaux et espaces ouverts du centre de San José, Barrio Amon, Barrio Otoya, Barrio Escalante et Sabana, ouvriront gratuitement au public ce vendredi 22 novembre, à partir de 17h00, pour célébrer la “Nuit en Blanc”, une offre de visites culturelles nocturnes et d’activités artistiques qui marquent la clôture de l’édition 2019 de l’Art City Tour.

Grâce à des visites à busette, à vélo ou à pied, le public pourra profiter de l’offre culturelle vaste et vivante de San José et de son environnement, en se connectant avec plus de 100 activités qui se dérouleront dans de multiples espaces de la capitale.

El Art City Tour, y su edición “Noche en Blanco”, son un esfuerzo de GAM Cultural. “Tendremos una amplia oferta en los espacios culturales tradicionales de San José, todos los museos y galerías tendrán exhibiciones y actividades de las que el público podrá disfrutar completamente gratis”, afirmó Henry Bastos, director de GAM Cultural.

MCJ avec une large offre. Le Ministère de la Culture et de la Jeunesse participera à la “Nuit en blanc” à travers ses différentes instances culturelles : Musée National du Costa Rica, Musée d’Art et de Design Contemporain, Musée Calderón Guardia, Musée d’Art Costaricain, Centre du Patrimoine Culturel, Centre de Cinéma, Théâtre National du Costa Rica, Bibliothèque Nationale du Costa Rica, et même le Centre National de la Culture (Cenac) avec sa Visite Guidée anecdotes.

Biblioteca Nacional de Costa Rica

Diverses expositions seront ouvertes au public à la Bibliothèque nationale du Costa Rica (BNCR) pendant la nuit blanche”, dont“Bibliothèques en exil”des archives, des photos et des lettres représentant une sélection réalisée par la BNCR et l’École de bibliothéconomie de l’Université du Costa Rica; en outre, l’exposition “Eunice Odio : 100 ans de son natalicio”, composée de lettres, photos, archives et documents sur la vie de cet écrivain emblématique costa-ricien.

La BNCR offrira également des visites guidées de ses installations, où le public pourra apprécier les collections, ainsi que les services offerts par l’institution.

A 18 h, la projection du documentaire “interludio : voix urbaines”, par Gustavo González et le Collectif musical 5irko-0-6, première production audiovisuelle utilisant le genre Rap et la culture Hip-Hop comme moteurs de transformation sociale au Costa Rica.

Centro de Cine

Vendredi prochain, dans le cadre de son programme “Préambule”, le Centre costa-ricien de la production cinématographique présentera la prochaine affiche cinématographique

-5 p.m.,“Phantom Boy”d’Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli. Fantasia et animation. France et Belgique, 2015. Durée, 84 minutes. Cal. Tout public.

-7 p.m., “La jeune fille sans mains”, de Sébastien Laudenbach. Animación. Francia, 2016. Duración, 76 minutos. Cal. +13.

-19 p.m., “La Jeune fille sans mains”de Sébastien Laudenbach. Animation. France, 2016. Durée, 76 minutes. Cal. + 13.Vos commentaires:-1Barely compréhensible Comprehensible, mais avec quelques erreurs Lmost correctCorrect

-21 h, « La planeté sauvage », de René Laloux. Fantasía y animación. Francia, 1973. Duración, 72 minutes. Cal. + 13

L’entrée aux projections du Centre de Cinéma, qui se déroulent dans la Salle Gomez Miralles, est gratuite et ouverte à tous.

Centro de Patrimonio Cultural

Situé en face de l’ancienne librairie Lehmann, le Centre du patrimoine culturel aura une offre très variée, incluant l’exposition “Salon annuel des sculpteurs”, un échantillon collectif composé de 45 œuvres de sculpteurs costa-riciens, comme Manuel Vargas, Ólger Villegas, Domingo Ramos, Edgar Zúñiga, entre autres. Selon le Centre du Patrimoine, des visites guidées seront proposées à partir de 18 h. et jusqu’à 20 h 30.

Au deuxième étage, à 19 h, il y aura un concert avec le Duo Alba, composé de Gustavo Porras et Andrea Chinchilla, qui joueront la guitare et le violoncelle. Puis, à 19h15, dans le hall de l’immeuble, se présente “Si je ne vous ai pas”, fragment de la chorégraphie “Histoire répétant”, de Jimmy Ortiz, avec l’interprétation des danseurs Wendy Chinchilla et Fabio Pérez, membres de la Compagnie Nationale de Danse.

Centro Nacional de la Cultura

Anecdotes : Une expérience 360° par le Cenac”, est un parcours organisé par le Bureau de la Presse et de la Communication du Ministère de la Culture et de la Jeunesse, qui invite le public à entrer dans l’histoire du Centre National de la Culture (Cène) d’une autre manière.

L’ancienne Usine Nationale de Licores, construite entre 1853 et 1856, est reconnue comme l’un des principaux travaux publics réalisés dans l’administration de l’ancien Président Juan Rafael Mora Porras (1853-1859); cet édifice est aujourd’hui la maison du MCJ; bâtiment actuellement connu sous le nom de Cenac.

Pour profiter de la visite 360° au Cenac, le public devra porter un smartphone ou tablette, des écouteurs et disposer d’une connexion internet-service qui sera offert au cours de la visite-ainsi que l’application YouTube et un lecteur de codes QR ou de codes de réponse rapide. Les visites de la “Nuit en Blanc” seront offertes à 5 p.m. et à 5:30 p.m. Inscriptions au courriel : produccionculturalcr@gmail.como au tél. : 2221-2154.

Museo Calderón Guardia

Dans Barrio Escalante, le Musée Calderón Guardia aura les expositions “Flora : Mundo vegetal”, une exposition collective de céramique de l’École des arts plastiques de l’Université du Costa Rica; en outre, seront ouvertes les salles historiques sur Les réformes sociales au Costa Rica”.

Le musée Calderon offrira également de la danse, de la musique et même une foire. Le programme spécial commence à 18 h, avec un concert de violons où sera interprétée la musique Renaissance ; à 19 h, un extrait de la chorégraphie “Les faustos fusées de Juan”d’Alexander Solano, interprétée par des danseurs de la Compagnie Nationale de Danse : Miriam Lobo, Xinia Vargas, Lorenlaine Varela, Carlos Soto, Willy Retana, Pablo Caravaca et Alexander Solano. À partir de 19h15, un spectacle de musique de Noël et d’Amérique latine sera présenté avec le groupe “Café Chorale”.

Enfin, pendant la “Niche en Blanco”, l’esplanade du musée Calderón Guardiaalbergera un marché du design, avec exposition et vente de design local ; il y aura aussi une dégustation de café.

Museo de Arte Costarricense

À La Sabana, le Musée d’art costa-ricien ouvrira ses portes pour offrir les expositions “lapsus Sinister. L’angoisse dans la collection du Musée d’art costa-ricien”, une exploration pour les relations entre le sinistre et l’angoisse : le foyer, la naissance, les interactions humaines, la duplication, les catastrophes, le démon et la mort; en outre, l’exposition “Alter Ego. Rodolfo Stanley”, une exposition monographique sur de nombreuses scènes que l’auteur incarne dans son œuvre et où il est également protagoniste.

Dans la “Nuit en Blanc”, le MAC ouvre au public ses salles temporaires avec une exposition de Rafael Ángel “Felo” Garcia, un hommage à l’art avec une exposition qui inclut des œuvres de ses différentes étapes de production. Un atelier de peinture acrylique lié aux œuvres de l’exposition “Alter Ego”de Rodolfo Stanley sera organisé de 18 h. à 20 h.

Museo de Arte y Diseño Contemporáneo

Le Centre National de la Culture (Cenac) abrite le Musée d’Art et de Design contemporains, où les visiteurs pourront observer les expositions :

“TENFOLD : objets, processus”, d’Obra Gris, un échantillon d’objets de conception qui sont intégrés à différents espaces et besoins, dans la salle de conférence 1.1.

Une exposition collective de 16 artistes représentant le MADC de leurs propres yeux, intitulée “In Oculis Vestris”, sera également disponible dans la salle de Conférence 1

En outre, “Le charme discret de la réalité : Image inquiétante 2019” Enseignement collectif de l’art contemporain en format hybride comme thermomètre pour mesurer le travail de la région centraméricaine et des Caraïbes, dans les salles de Conférence 2, 3 et 4

Dans la banlieue, El Tanque présente “Études pour imiter l’agonie”de Jonathan Torres, un processus expérimental/conceptuel pour réfléchir sur la mort comme fondement de la pensée de la vie. Dernier point, mais tout aussi important, à partir de 17 h. et jusqu’à 21 h, Pila de la Melaza aura un salon de design local; possibilité de connaître et d’acheter des produits nationaux.

Museo Nacional de Costa Rica

Les portes du Musée national du Costa Rica (MNCR) ouvriront pour montrer ses expositions : “Orchideas”, d’Emil Span, dans les Maisons des commandants ; elle présente la beauté et la variété des orchidées costa-riciennes, portés dans les peintures de cet artiste allemand. Dans la salle de Temporales Sur, on offre l’exposition “Nous sommes voisins ; faune sauvage dans la ville”, qui présente la coexistence, la manipulation et la prévention des personnes avec les animaux qui habitent la ville.

Dans la salle d’histoire, le public pourra utiliser le mur interactif, visiter la salle Histoire précolombienne, qui fait un tour vers le passé; en outre, l’exposition d’Histoire du Costa Rica, XVIe-XXIème siècle, de la période de contact et de conquête à l’actualité.

À 19 h 30, les musiciens de la bande de San José présenteront le concert Funk & Blues, avec la chanteuse Sasha Campbell, dans la cour principale du MNCR. La réalisatrice invitée sera Ana Pamela Goyenaga.

Teatro Nacional de Costa Rica

A partir de 18h30, en commençant sur les balcons du Théâtre national du Costa Rica (TNCR), sera donnée la présentation spéciale d’une marraine costa-ricienne, qui converge comme un collectif d’artistes, fondé par le producteur Andrés Cervilla, de la main de l’artiste en plastique Laura Astorga et des musiciens de la marraine La Original Domingueña.

Ce projet est basé sur l’expérimentation sonore et visuelle, toutes deux unifiées en un seul concept qui regroupe un groupe de caméras, des sons électroniques, des rythmes de danse et de la science-fiction.

Le parcours musical commence au TNCR, puis sort dans les environs du bâtiment patrimonial, pour se terminer dans les Musées de la Banque Centrale.




Dernières nouvelles