et-loader

Le ministère de la culture et de la jeunesse organisera un festival national des arts en 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Depuis 1995, le ministère de la culture et de la jeunesse (MCJ) a créé le programme des festivals artistiques, dans le but de renforcer l’identité, la créativité et la coexistence, ainsi que de faciliter le droit d’accès des citoyens aux manifestations artistiques et culturelles qui renforcent la démocratie et le développement intégral de la société.

Par le biais du Centre de production artistique et culturelle (CPAC), un festival annuel des arts est produit et exécuté, avec une alternance entre la version nationale et internationale, avec comme piliers de production l’excellence artistique et une large participation citoyenne.


Pour cette année 2021, le Président de la République, Carlos Alvarado Quesada et la ministre de la Culture et de la Jeunesse, Sylvie Durán Salvatierra, annoncent la signature du décret n° 42759-C “Modification du décret exécutif n° 38002-C, création du Centre de production artistique et culturelle, 26 septembre 2013, publié au Journal officiel n°. 220 du 14 novembre 2013 et réformée par les décrets exécutifs n° 39629 du 15 mars 2016 et 42036-C du 31 octobre 2019”, qui permet au Festival des Arts 2021 d’être national et, de cette façon, ratifie l’engagement avec le secteur et les actions de réactivation productive et d’impact positif au profit de la société.

“Avec ce Festival national des arts 2021, nous donnerons la priorité au recrutement de talents nationaux et aux particularités culturelles de nos communautés et régions, pour offrir des options productives au secteur artistique-culturel ; en même temps, nous encouragerons la circulation et l’articulation de ses activités à la valorisation de la mémoire et de la richesse culturelle du pays au niveau territorial. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir face à la pandémie, nous devons donc continuer à construire ensemble, afin de garantir que les espaces de cohabitation, l’accès à la culture et la diversité de nos expressions favorisent les conditions et les partenariats pour la reprise économique du secteur tout en maintenant la sécurité sanitaire”, a déclaré la ministre de la Culture et de la Jeunesse, Sylvie Durán Salvatierra.

El Festival Nacional de las Artes 2019 se realizó en Orotina y Esparza. Foto: CPAC

En collaboration avec différents organismes, le ministère de la culture et de la jeunesse (MCJ) a travaillé sur des actions communes et des accords pour faire face aux situations générées par le COVID-19. Grâce à l’un des espaces de dialogue avec le secteur artistique et culturel, avec les députés Karine Niño et José María Villalta, des progrès ont été réalisés sur ce décret qui, en outre, ouvre à la participation de “toute entité publique ou privée, selon leurs possibilités matérielles et juridiques” et permet au Centre de production artistique et culturelle de “soutenir la réalisation d’activités qui visent à accroître l’offre culturelle et qui peuvent avoir lieu simultanément ou en association avec le Festival national des arts, également sous forme virtuelle ou en face à face, toujours en fonction des possibilités financières, juridiques et administratives de l’institution”.

“Je me félicite de cette réalisation du secteur de la culture et de la décision du ministère de la culture et de la jeunesse de soutenir les personnes travaillant dans le domaine des arts en veillant à ce qu’un festival national des arts soit organisé en 2021. L’allocation de ressources aux activités culturelles est un investissement qui contribue au développement des populations, de la pensée critique et de la libre expression, qui sont fondamentales pour la démocratie et l’économie. Nous assurerons le suivi de la gestion”, a déclaré le député José María Villalta.

“Cette demande avait été formulée dans le Manifeste des artistes et des travailleurs culturels, signé par des milliers d’artistes et, de plus, nous l’avions incluse parmi les points à défendre dans la Loi 22.163, Loi d’urgence et de sauvetage culturel, parce que nous considérons que ces messages de solidarité sont importants et que nous acceptons le secteur culturel dans un des moments les plus difficiles qu’il ait connu. Nous espérons qu’il s’agit de la première d’une longue série de bonnes nouvelles, qui découlent du travail que nous avons accompli”, a déclaré le Réseau d’urgence culturelle.

“Un groupe du secteur culturel a frappé à ma porte il y a plus d’un an, et depuis, je me suis engagé envers eux. Un engagement qui s’est concrétisé par une série de réunions et de groupes de travail qui ont débouché sur des projets de loi qui sont déjà dans le circuit législatif. Ce secteur n’a pas seulement été le plus touché par la pandémie, mais avant elle, il souffrait déjà des effets de son invisibilité et de sa sous-estimation en tant que secteur. Nous continuerons à nous battre pour eux, afin qu’ils ne continuent pas à être ceux qui sont sacrifiés, pour générer des outils et contribuer à la construction d’un pays qui leur donne la valeur dont ils ont besoin”, a déclaré la députée Karine Niño.

El Festival Nacional de las Artes 2019 se realizó en Orotina y Esparza. Foto: CPAC

En 2020, le Festival national des arts s’est tenu virtuellement, avec son siège dans la communauté de Barva de Heredia, dont les autorités et la communauté ont déclaré qu’ils “possèdent un patrimoine culturel et historique fondamental pour le bien-être et la projection du canton”. Plus de 500 artistes ont participé à cette édition, avec environ 85 présentations de musique, danse, théâtre, arts visuels, mascarades, marrons, sculpture, audiovisuel et autres expressions. Avant la journée de clôture, le festival a compté plus d’un million de visualisations, ce qui donne une large portée à sa première édition virtuelle.

Le décret n° 42759-C, sera bientôt publié au Journal officiel pour entrer en vigueur.

Dernières nouvelles