et-loader

Manuel Antonio peut recevoir jusqu’à 1 300 visiteurs par jour.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Profiter de la brise chaude, du soleil, des sentiers et contempler la beauté des paysages que les maisons du parc national Manuel Antonio seront à nouveau possibles.

Le ministère de l’Environnement et de l’Énergie (MINAE) et le Système national des aires de conservation (SINAC), en coordination avec le ministère de la Santé, ont établi les mesures que les fonctionnaires et les visiteurs doivent respecter à partir du lundi 18 mai prochain, date à laquelle le parc national rouvre ses visites publiques.

Les heures régulières de réception des visiteurs seront du mardi au dimanche, à 7 h. à 16h, avec une capacité maximale de 1300 personnes par jour, qui peut augmenter dans les semaines suivantes, selon les évaluations réalisées par le personnel de cette zone sauvage protégée et l’état de la pandémie dans le pays. Seule cette première semaine sera ouverte lundi aussi.

Pamela Castillo, vice-ministre des Ressources naturelles de la MINAE, a indiqué que la réouverture de ce parc national est possible grâce à une organisation rapide et agile au sein de la MINAE-SINAC, l’engagement des responsables, le soutien de la communauté et des organisations telles que la Costa Rica Forever Association.

“Nous nous engageons à offrir une expérience de sécurité aux visiteurs tout en soutenant les efforts de conservation du site et la relance économique des communautés à proximité du parc”, a déclaré la hiérarchie.

Des mesures de prévention. Avec le soutien de la Costa Rica Forever Association, des piscines ont été installées dans le parc pour se laver les mains des visiteurs et des conteneurs ont été placés pour les déchets générés par ce processus. De plus, des écrans en acrylique étaient situés dans la zone où les fonctionnaires reçoivent des touristes.

De même, des masques de protection pour le personnel, des thermomètres pour mesurer la température des visiteurs et des instruments, tels que des cordes et de la peinture, ont été achetés pour délimiter les espaces accessibles au public.

“Le don de cet équipement complète les améliorations que nous soutenons dans le parc national Manuel Antonio sur les questions sanitaires, telles que l’installation d’une station d’épuration pour mettre fin au problème que le parc avait depuis de nombreuses années”, a déclaré Zdenka Piskulich, directrice exécutive de la Costa Rica Forever Association.

Les indications. Les gens peuvent entrer dans les sentiers individuellement, en paires ou en groupes de 5 personnes maximum, en respectant une distance de 10 mètres entre les bulles sociales. Ils pourront marcher sur les sentiers activés, cependant, l’accès à la mer n’est pas encore activé et rester sur la plage n’est pas autorisé.

Parce que les plages sont fermées pour éviter la foule, les douches ne sont pas activées et un itinéraire établi doit être suivi pour toutes les personnes: il commence sur le sentier surélevé El Manglar, puis continue sur la plage d’Espadilla Sur, pour se terminer sur le sentier de la plage Manuel Antonio.

Le retour se fera par la route des véhicules ou le chemin parallèle El Perezoso jusqu’à la porte de sortie du parc. Les autres sites, en raison de leurs caractéristiques, resteront fermés pour le moment car le trafic touristique est bidirectionnel. La visite ne peut se faire qu’à pied, car les véhicules privés ne sont pas autorisés.

Restrictions d’entrée. Ceux qui visitent ce paradis naturel doivent garder à l’esprit qu’ils ne peuvent entrer qu’avec un sac dans lequel ils peuvent transporter: bouteille d’eau, crème solaire, insectifuge, documents personnels, désinfectant pour les mains, médicaments personnels, téléphone, appareil photo, couches et une bouteille pour les nourrissons et d’autres articles essentiels pour la visite, qui seront vérifiés par l’administration du parc.

Ils ne pourront pas introduire de nourriture, de boissons alcoolisées ou de sacs en plastique. De plus, ils doivent emporter avec eux les déchets solides générés lors de la visite. Les animaux ne sont pas acceptés.

L’entrée de tabac et de ses dérivés qui émettent de la fumée, des gaz ou des vapeurs, sous toutes ses formes ou dans des appareils, y compris la cigarette électronique et le narguilé ou le narguilé, ne sera pas non plus autorisée. Les briquets et les appareils à cigarettes ne seront pas autorisés.

«Il est important que les gens se souviennent qu’ils entrent dans un parc national, il est donc également nécessaire d’assurer la santé des écosystèmes ainsi que de la flore et de la faune présentes sur les lieux. Ils ne doivent pas s’approcher des animaux, ni les nourrir ni les caresser “, a déclaré Grettel Vega, directeur exécutif du SINAC.

Moteur de développement économique et social. Ce parc national, créé en 1972, protège 352 espèces végétales, 107 espèces de mammifères terrestres, 335 espèces d’oiseaux, 93 espèces de reptiles et 56 espèces d’amphibiens, les activités menées doivent donc contribuer aux actions de ses plan de gestion pour sauvegarder la fonctionnalité de ses écosystèmes.

En outre, c’est un pilier pour l’économie de la région, car il reçoit plus de 500 000 visiteurs par an, ce qui se traduit par des bénéfices pour l’économie locale tels que les magasins, les hôtels, les services de restauration, les transports et les visites, entre autres.

Dernières nouvelles