et-loader

L’OMS soutient l’initiative du Costa Rica pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé aujourd’hui son soutien catégorique à l’initiative mondiale lancée par le Costa Rica pour faire face à la pandémie de Covid-19.

<< Je tiens également à remercier le Président du Costa Rica, le Président Carlos Alvarado, et le Ministre de la santé, Daniel Salas, pour leur proposition de créer un ensemble de droits pour les tests, les médicaments et les vaccins, avec un accès gratuit ou des licences à des conditions raisonnables et abordables. pour tous les pays. Merci beaucoup, Monsieur le Président, a déclaré aujourd’hui le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

“Je soutiens cette proposition et nous travaillons avec le Costa Rica pour finaliser les détails”, a ajouté le leader mondial, évaluant l’initiative du président Carlos Alvarado et exprimant son soutien.

“Les pays les plus pauvres et les économies fragiles seront confrontés au plus grand choc de cette pandémie, et laisser quiconque sans protection ne fera que prolonger la crise sanitaire et nuire davantage aux économies”, a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, en phase avec l’appel du Costa Rica.

À cet égard, il a déclaré: “Je demande à tous les pays, entreprises et institutions de recherche de soutenir les données ouvertes, la science ouverte et la collaboration ouverte afin que tous puissent profiter des avantages de la science et de la recherche”.

Le 24 mars, le président Carlos Alvarado et le ministre de la Santé, le Dr Daniel Salas, ont pris l’initiative devant l’OMS de créer un référentiel d’informations avec accès gratuit ou licence dans des conditions raisonnables et à des prix abordables pour les tests de diagnostic, les appareils , médicaments ou vaccins, dans tous les pays membres de l’Organisation.

La proposition exhorte l’OMS à élaborer un protocole d’accord pour partager cette technologie et promouvoir sa mise en œuvre avec l’apport financier des organisations publiques, privées et internationales.

Il propose de créer un référentiel des connaissances existantes liées aux tests de diagnostic, aux appareils, aux médicaments ou aux vaccins, qui est disponible sous forme de brevets délivrés et en instance, des données de test soumises aux autorités réglementaires, des connaissances d’experts, des lignées cellulaires (cultures cellulaires), droits d’auteur et conceptions pour la fabrication de tests de diagnostic, d’appareils, de médicaments ou de vaccins, dans le but de donner un accès gratuit ou de faciliter l’accès et l’utilisation aux pays membres.

Le gouvernement costaricien a proposé à l’OMS d’élaborer une entente concise dans le but d’inviter les institutions sans but lucratif, l’industrie et d’autres acteurs concernés des États membres de l’OMS à signer ledit mémorandum et à permettre ces mécanismes d’échange et d’utilisation des informations. .

Dernières nouvelles