et-loader

L’INS et le CCSS créent un protocole de soins pour les patients suspectés de Covid-19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Afin de fournir une réponse immédiate aux travailleurs couverts par la politique des risques professionnels soupçonnés d’être infectés par le coronavirus, COVID 19, l’Institut national d’assurance (INS) et la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica (CCSS) ont établi un protocole soins administratifs et médicaux.

Le document indique:

1. Tous les patients présentant des symptômes de COVID-19 doivent être soignés dans les centres de santé du CCSS, même dans les cas où l’on soupçonne que la maladie présente un risque professionnel; ceci afin d’empêcher le patient de recourir à d’autres centres médicaux publics ou privés et de générer un risque accru de contagion.

2. Dans le cas où l’employeur émet un avis d’accident et de maladie professionnelle en raison de soupçons que le travailleur a contracté le virus COVID-19 au travail, les protocoles de soins établis par le ministère de la Santé (MINSA) doivent être suivis, tels que organe directeur du secteur de la santé.

3. L’invalidité dont la personne peut avoir besoin en raison de sa maladie ou de ses symptômes ne sera PAS délivrée par le Fonds (car elle est considérée comme un risque professionnel), mais elle sera indiquée dans le dossier de santé, la nécessité de celui-ci et le période requise.

Sur la protection du personnel de santé du CCSS:

La couverture du risque est garantie dans le cadre de l’assurance contre les risques professionnels (SRT), pour les fonctionnaires du CCSS qui, à l’occasion ou en raison de leur travail, sont infectés par le virus COVID-19 et dont le lien est démontré causal, conformément aux articles 195 et 197 du Code du travail.

Concernant le paiement des prestations:

Lorsque l’INS a accepté le dossier comme un risque professionnel, ayant démontré un lien de causalité entre la contagion COVID-19 et le travail qu’il a effectué, ou le lien épidémiologique sur le lieu de travail, tous les coûts liés aux soins et qui ont été accordées par le CCSS, seront réintégrées, conformément aux dispositions du Code du travail et du Règlement sur les risques exclus de la Caisse costaricienne de sécurité sociale.

Para el doctor Mario Ruiz Cubillo, gerente médico de la CCSS, este acuerdo alcanzado con el INS demuestra que las instituciones están trabajando en equipo para alcanzar la mejor respuesta y protección para la población costarricense.

“Con este protocolo se garantiza salvaguardar los derechos del trabajador ante la presencia de un riesgo laboral y evitar así riesgos mayores por contagio del COVID-19”, dijo Ruiz.

La semana anterior el Instituto Nacional de Seguros (INS), confirmó que ante la sospecha razonable de que un trabajador fuera contagiado por el Coronavirus COVID-19, por causa o a consecuencia de su trabajo este sería atendido al amparo de la Póliza de Riesgos del Trabajo.

Es el patrono el responsable de presentar el aviso de accidente y justificar por qué es un riesgo del trabajo, esta notificación se podrá realizar desde el sistema RT Virtual y en casos excepcionales, se podrá remitir la boleta a los Centros de Salud de la Red de Servicios de Salud del INS, para la valoración respectiva.

“Nos ponemos al servicio de las y los trabajadores costarricenses,  estableciendo tres pasos simples para activar este protocolo, lo más importante ahora es que los patronos que sospechen que en su empresa hay una caso de Coronavirus COVID-19, verifiquen que el contagio haya ocurrido por causa o a consecuencia del trabajo, envíen el aviso de accidente por RT Virtual y el paciente asista para recibir atención a un Centro Médico de la CCSS”, aseguró el Presidente Ejecutivo del INS, Elian Villegas.

Actualmente al amparo de esta póliza, el INS mantiene asegurados a 1.421.522 colaboradores en todo el territorio nacional.

Dernières nouvelles