et-loader

L’hôpital San Juan de Dios permet un espace dédié à l’évaluation des personnes présentant des symptômes de Covid-19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

L’hôpital San Juan de Dios permet le triage COVID19

L’hôpital de San Juan de Dios a mis en place jeudi une zone d’évaluation et de classification pour la prise en charge des patients atteints de pathologie respiratoire aiguë, il s’agit d’une «tente», située dans la cour de manœuvre d’urgence. À ce stade, seuls ceux qui présentent des symptômes respiratoires et qui ont été en contact avec des patients confirmés ou suspectés de COVID-19 doivent se présenter.

Le Dr Miguel Ángel Villalobos Chaves, chef des urgences à San Juan de Dios, a indiqué que les patients à traiter dans ce domaine sont ceux qui ont les conditions suivantes:

La fièvre
Toux
Symptômes respiratoires supérieurs (nez qui coule et mal de gorge)
Diarrhée (dans certains cas)
Qu’ils ont eu ou ont été en contact avec une personne suspectée ou confirmée par COVID-19.
De même, les personnes présentant ces symptômes et ayant récemment voyagé en Chine, Corée, Japon, France, Italie, Espagne, Iran et aux États-Unis seront prises en charge.

  • La fièvre
  • Toux
  • Symptômes respiratoires supérieurs (nez qui coule et mal de gorge)
  • Diarrhée (dans certains cas)
  • Qu’ils ont eu ou ont été en contact avec une personne suspectée ou confirmée par COVID-19.
  • De même, les personnes présentant ces symptômes et ayant récemment voyagé en Chine, Corée, Japon, France, Italie, Espagne, Iran et aux États-Unis seront prises en charge.

Le Dr Ileana Balmaceda Arias, directrice générale de San Juan de Dios, a déclaré que la zone d’évaluation et de classification fait partie des stratégies que l’hôpital a établies dans le “Plan d’urgence pour le recrutement, les soins et la gestion du patient atteint de maladie due à COVID-19 “que l’hôpital a préparé depuis janvier, cette action est menée pour donner une plus grande sécurité à la population, en outre, il a souligné qu’à ce moment, les personnes qui ont été en contact avec tout cas suspect ou confirmé avec COVID seront suivies- 19 et qui ont des symptômes.

Les deux médecins ont indiqué que le CCSS est prêt à faire face à cette situation, comme il l’a fait en 2009 avec l’AH1N1; De plus, ils ont appelé la population pour que chaque personne active son bouclier contre le COVID-19, par le lavage des mains, le protocole d’éternuements et de toux, sans toucher le nez, les yeux et la bouche, en plus de ne pas utiliser ses mains pour saluez une autre personne et nettoyez les surfaces.

Zone de valorisation

La zone d’évaluation est une «tente» équipée de deux lits d’examen (pouvant être allongés selon les besoins), d’un équipement de signes vitaux, d’un thermomètre, de fauteuils roulants, de deux lavabos, de savon, d’alcool et d’équipements de protection pour le personnel. de santé qui s’occupera des patients.

Le chef des urgences a expliqué qu’un médecin sera chargé de la classification (triage) des cas suspects d’infection par le virus COVID-19; le personnel de santé en charge donnera les indications à chaque patient, et s’il découvre un cas suspect, il fera le rapport correspondant au Ministère de la Santé qui est l’autorité qui effectue le test de confirmation via INCIENSA.

Le Dr Villalobos a souligné que le personnel d’urgence ne dispose pas d’informations sur les cas confirmés, seul le ministère de la Santé peut indiquer si un cas est confirmé ou non; Le chirurgien d’urgen a profité de l’occasion pour indiquer que San Juan de Dios a un plan d’urgence avec les actions que l’hôpital mènera pour traiter les cas, allant de la formation sur le lavage des mains, la zone d’évaluation initiale à l’hospitalisation si nécessaire.

Dernières nouvelles