et-loader

Les vacances de la fête de l’indépendance se déplacent le lundi 14 septembre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

La fête du 15 septembre, qui commémore 199 ans de vie indépendante au Costa Rica, cette année sa jouissance est avancée au lundi 14 septembre.

C’est l’une des vacances qui ont été transférées par la loi 9875, approuvée pour promouvoir le tourisme, compte tenu des effets de l’urgence nationale provoquée par le coronavirus. Plus précisément, la norme en ajoute une transitoire à l’article 148 du Code du travail, qui déplace certains jours fériés au lundi, pendant les années 2020 à 2024.

Il est important de noter que la loi établit qu’aucun travailleur n’est obligé de travailler ce jour-là, uniquement s’il y consent. Donc, si un collaborateur refuse de travailler à cette date, il ne peut pas être sanctionné pour cette cause. Les dispositions des articles 150 et 152 du Code du travail sont exclues de cette règle.

Concernant la reconnaissance du paiement du salaire du séjour, celui-ci sera déterminé par le mode de paiement de l’entreprise. Ceux qui paient un salaire hebdomadaire, c’est-à-dire qui ne reconnaissent dans le salaire que le temps effectivement travaillé pour la semaine, doivent payer les jours travaillés pendant cette semaine et ajouter un salaire simple pour le lundi 14 septembre. Si vous travaillez un jour férié, le salaire supplémentaire doit être le double ce jour-là.

Les entreprises qui paient mensuellement ou toutes les deux semaines et celles qui exercent une activité commerciale qui le font chaque semaine reconnaissent le salaire de chaque jour du mois, même s’il s’agit de pauses hebdomadaires ou de vacances. Dans ces cas, ils doivent payer le plein salaire pour la semaine, la quinzaine ou le mois, y compris le 14 septembre. S’ils travaillent ce jour-là, ils doivent ajouter le salaire d’une seule journée pour que la double rémunération établie par la loi soit accomplie.

Si des heures supplémentaires sont effectuées le jour férié, elles doivent être payées au taux double et demi, c’est-à-dire au triple salaire.

Il faut tenir compte du fait que, même si l’entreprise est nationale, transnationale ou internationale, elle doit accorder ce congé aux fonctionnaires qui travaillent dans le pays. Tout accord sur la renonciation à la jouissance des vacances est absolument nul selon le code du travail.

Dernières nouvelles