et-loader

Les transports publics utilisent des mesures d’hygiène extrêmes pour réduire la propagation du COVID-19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Face à l’urgence nationale dans le pays, les compagnies de bus ont souscrit aux principales chambres nationales des transports publics des actions d’hygiène renforcées basées sur la directive «Procédure pour la prévention du COVID-19 dans les entreprises de transport public de voyageurs au Costa Rica» ”

L’initiative est le fruit d’un effort conjoint de la Chambre nationale des transports (CANATRANS), de la Chambre nationale des bus (Canabus), de la Chambre des transporteurs de San José (CTSJ), de la Chambre des bus de Heredia (CAH), de la Chambre des bus del Atlántico (CAA), avec le soutien du ministère de la Santé, du ministère des Travaux publics et des Transports (MOPT) et du Conseil des transports publics (CTP).

“Cette procédure établit les lignes directrices pour la prévention de cette maladie et avec cela, nous nous engageons à garantir aux utilisateurs les conditions d’hygiène optimales afin qu’ils puissent voyager sans crainte et en prenant toutes les mesures de précaution”, a déclaré Silvia Bolaños, directrice exécutive. de la Chambre nationale des transports (CANATRANS).

Bolaños a appelé les utilisateurs à continuer d’avoir la confiance nécessaire pour voyager comme ils le font quotidiennement dans les transports publics.

Une partie des actions mises en œuvre consiste à renforcer le nettoyage quotidien des unités avant de rendre le service; lavage extrême des mains tout au long de la journée de travail; utilisation de gants par le personnel de collecte pour compter l’argent et que les chauffeurs portent toujours un produit antibactérien dans le bus.

Les dispositions d’hygiène sont complétées par une campagne à travers des infographies qui sont déjà affichées à l’arrière et sur les côtés de plus de 220 unités, ainsi que le placement de fournitures d’information sur les bus sur divers itinéraires, à la fois dans la zone métropolitaine et les itinéraires interurbains à courte et longue distance. routes longues et rurales dans presque tout le pays.

En outre, les entreprises mettent en œuvre d’autres mesures telles que les suivantes:

  • Fournir aux salles de bains, toilettes, salles à manger et chambres à coucher suffisamment d’eau, de savon, de serviettes jetables ou de sèche-linge électriques pour se sécher les mains.
  • Placer les affiches sur la technique de lavage des mains et le protocole à suivre lors de la toux et des éternuements dans les installations hygiéniques et sanitaires.
  • Utilisation d’équipements de protection individuelle pour les personnes responsables du lavage des unités.
  • Tous les travailleurs doivent porter un mouchoir ou du papier jetable et avoir des poubelles pour les déposer. Dans le cas de l’écharpe, ils ne peuvent pas la partager et la changer quotidiennement.
  • Les contrôleurs effectueront les contrôles depuis l’extérieur du bus (fenêtre du conducteur), en évitant de monter sur l’appareil.
  • Les conducteurs doivent être informés du virus COVID-19 concernant ce qu’il est, les symptômes, les mesures de prévention et les procédures de sécurité spécifiques.
  • Demandez aux passagers de garder les fenêtres ouvertes, d’avoir une meilleure ventilation et de laisser entrer la lumière du soleil dans le bus.
  • Les unités doivent avoir des poubelles pour que les utilisateurs puissent déposer les ordures.

Enfin, et conformément aux directives générales pour les propriétaires et administrateurs des transports publics de personnes au niveau national, publiées par le ministère de la Santé, les unités ne peuvent circuler qu’avec des passagers correctement assis.

Dernières nouvelles