et-loader

Les projections estiment jusqu’à 500 cas de Covid par jour fin septembre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le ministre de la Santé, Daniel Salas, a présenté aujourd’hui lors d’une conférence de presse les projections de cas COVID-19 réalisées par le Centre de recherche en mathématiques pures et appliquées (CIMPA) de l’Université du Costa Rica.

Il a présenté la comparaison de deux scénarios: l’un sans respect des mesures, c’est-à-dire en supposant que la population ne change pas de comportement et l’autre avec le respect des mesures sanitaires.

Le scénario sans respect des mesures implique une augmentation prononcée et continue, atteignant au 30 septembre plus de 500 cas par jour et un cumul proche de 33800 cas. Les hospitalisations pourraient atteindre plus de 330 cas en salon et 180 personnes en soins intensifs dans la seconde quinzaine de septembre.

Au contraire, dans le cas d’une population qui se conforme aux mesures, le nombre de cas devient plus aléatoire, avec des pics de plus de 200 cas quotidiens enregistrés les 7 juillet, 12 août et 20 septembre, atteignant un cumul de 16 160 cas. Les hospitalisations ne dépasseraient pas 126 cas en salon et 88 en soins intensifs.

«Aujourd’hui, c’est quand prendre des mesures personnelles pour abaisser la courbe dominante, demain est tard. Ces projections rendent cette responsabilité individuelle encore plus évidente, les cas projetés pourraient doubler si nous, en tant que population, n’agissons pas de manière responsable. Chaque comportement, chaque action, aussi minime soit-il, le visualise, nous impacte en tant que pays », a expliqué la hiérarchie.

La hiérarchie a expliqué que la projection inclut la base de liens épidémiologiques mise à jour au 23 juin 2020. Dans la grande région métropolitaine, on suppose qu’une personne peut avoir entre 5 et 30 contacts par jour, et dans le reste du pays entre 5 et 20. La taille de chaque réseau varie quotidiennement entre ces valeurs de manière aléatoire.

Les projections sont un travail conjoint avec l’équipe CIMPA, le bureau de l’Organisation panaméricaine de la santé du Costa Rica, la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica et le ministère de la Santé.

Le Dr María Dolores Pérez-Rosales, Représentante de l’OPS / OMS au Costa Rica, a souligné le travail coordonné entre les États membres, le CIMPA / UCR, le CCSS et l’OPS / OMS, afin que le pays dispose d’un modèle de projections qui fournit des informations articulées et analysées au niveau interinstitutionnel pour une prise de décision fondée sur des preuves.

Dernières nouvelles