et-loader

Le respirateur mécanique fabriqué au Costa Rica passe les premiers tests sur les animaux.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Les premiers tests du ventilateur mécanique portable construit par une équipe de spécialistes de l’Université du Costa Rica (DUC) sont en cours pour répondre à toutes les exigences de leur utilisation éventuelle dans les centres hospitaliers de la Caisse costaricienne de sécurité sociale (CCSS).

C’est ce qu’a indiqué le Dr Ralph García Vindas, directeur de l’École de physique et l’un des promoteurs de cette initiative, appelée “Respira UCR”, avec laquelle il vise à contribuer au pays face à l’urgence sanitaire de COVID-19.

Le 30 avril, le premier test a été réalisé sur le fonctionnement de l’appareil chez le porc, à la clinique vétérinaire Intensivet, où se trouve une salle de chirurgie pour les grandes espèces.

LIRE: Les représentants du gouvernement confirment le travail du DUC contre Covid-19 (3 ​​avril 2020)

La Chambre costaricienne des éleveurs de porcs a collaboré au don de deux porcs, pesant environ 80 kilos, qui ont été amenés dans la capitale du canton d’Upala, à la frontière nord du pays.

À cette occasion, une grande avancée a été réalisée, selon García, car il a été vérifié que le volume d’air fourni par le ventilateur était correct et que cet appareil n’était pas tombé en panne pendant la procédure.

Cet essai préclinique sera achevé cette semaine, du fait que la programmation de l’équipement concernant le cycle respiratoire n’est pas adéquate. Auparavant, des tests précliniques avec des modèles robotiques étaient effectués au Health Simulation Center de la School of Nursing de l’Université du Costa Rica. Photo: Laura Rodríguez Rodríguez.

“Cela signifie que si nous programmons l’équipe pour délivrer un cycle de respiration, par exemple, de 20 respirations par minute, l’animal reçoit réellement ce nombre de respirations par minute”, a expliqué le physicien.

Dernières nouvelles