et-loader

Le pays renforce ses infrastructures hospitalières et ses équipements médicaux grâce à un prêt approuvé par la BCIE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Plus de 200 000 m2 de construction renforceront le système de santé du Costa Rica, sera le bénéfice résultant du prêt approuvé aujourd’hui par le conseil d’administration de la Banque centraméricaine d’intégration économique (BCIE) au pays.


Il s’agit du deuxième plus important financement approuvé par la banque dans son histoire. Un total de 500 millions de dollars destinés à renforcer le réseau hospitalier de la Caja Costarricense de Seguro Social (CCSS), qui sera utilisé pour l’équipement et l’infrastructure de trois hôpitaux nationaux : Monseñor Sanabria à Puntarenas, Max Peralta à Cartago et William Allen Taylor à Turrialba.

Cette approbation, qui s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement des infrastructures hospitalières régionales de la BCIE, permettra de financer la conception, la construction, l’équipement et l’entretien de ces trois hôpitaux nationaux.

Ce prêt, dont le paiement (capital et intérêts) sera pris en charge par le gouvernement, permettra à la CCSS d’allouer des ressources pour faire face aux urgences sanitaires et en même temps de continuer à développer des travaux de grande importance pour renforcer la fourniture de services de santé aux usagers, et aussi de contribuer à la reprise économique et à la création rapide d’emplois.

En outre, en assumant le paiement du prêt, le gouvernement respecte l’engagement pris dans l’Accord-cadre entre le pouvoir exécutif et le Fonds, daté de juillet 2020, concernant la couverture d’une partie du paiement de la dette de l’État auprès de la Sécurité sociale.

“Nous sommes profondément reconnaissants à la BCIE pour son soutien au financement de cet important projet qui renforcera notre système de santé. En même temps, nous sommes très heureux de respecter les accords conclus entre le pouvoir exécutif et le conseil d’administration de la Caja en juillet dernier, qui démontrent notre engagement à honorer la dette historique que l’État a envers cette institution”, a déclaré le président de la République, Carlos Alvarado Quesada.

“C’est une excellente nouvelle pour la CCSS et pour le pays car les ressources de la BCIE nous permettront de renforcer les infrastructures hospitalières dans les domaines prioritaires et d’améliorer la qualité et la rapidité du service que nous offrons à la population. Ces nouveaux hôpitaux à Puntarenas, Turrialba et Cartago auront un impact très positif pour ces communautés et sont la réalisation d’un rêve pour ces résidents et pour la sécurité sociale”, a déclaré Román Macaya, président exécutif de la CCSS.

Pour sa part, Mauricio Chacón, directeur général de la BCIE, a indiqué que c’est un honneur pour la Banque de pouvoir contribuer au renforcement de la sécurité sociale avec des infrastructures hospitalières plus nombreuses et de meilleure qualité au profit des Costaricains. “Ce prêt de 500 millions de dollars est le deuxième plus important accordé par la Banque dans la région et nous sommes heureux de savoir qu’il sera utilisé à ces fins”, a déclaré Mme Chacón.

L’ oeuvre

Dans l’hôpital Monseñor Sanabria, le plan de construction prévoit 72 132 m2, un espace qui accueillera un total de 474 lits.

Pour l’hôpital Max Peralta de Cartago, la surface de construction prévue est de 94 094 m2. Un total de 450 lits est prévu pour ce centre médical, qui mettra en place des espaces de recherche et de formation dans différentes spécialités médicales.

Le troisième hôpital qui en bénéficiera sera l’hôpital William Allen Taylor à Turrialba, où 40 251 m2 seront construits pour accueillir un total de 136 lits. Le plan prévoit l’aménagement d’espaces pour les soins ambulatoires et hospitaliers par le biais de spécialités de base et de certaines sous-spécialités.

Le projet de l’hôpital de Turrialba est en attente de permis de construction, celui de Puntarenas est en cours d’élaboration des plans de construction, et celui de Cartago attend les moyens de le mettre en adjudication.

Le prêt est d’une durée de 25 ans, avec une période de grâce de cinq ans, conformément à la réglementation nationale.

Dernières nouvelles