et-loader

Le musée Juan Santamaría rouvrira au public avec une exposition commémorant le centenaire du diocèse d’Alajuela

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le 16 février 1921, le diocèse d’Alajuela est créé et le père Antonio del Carmen Monestel y Zamora est nommé premier évêque. À l’occasion de cette commémoration religieuse, bastion de l’identité locale, les autorités ecclésiastiques de la communauté, avec le soutien des acteurs sociaux parmi ses paroissiens, ont uni leurs forces pour réaliser de nombreuses activités sacrées et culturelles. Précisément, sur ce dernier, ils ont coordonné avec le Musée historique et culturel Juan Santamaría (MHCJS), la réalisation de deux expositions commémoratives.



L’inauguration de ces expositions commémoratives coïncide avec la réouverture du MHCJS, qui a dû fermer ses portes fin mars 2020 en raison du respect des mesures sanitaires de distanciation sociale édictées par le ministère de la Santé publique afin d’atténuer les effets de la pandémie COVID-19.

La présentation officielle des échantillons au public aura lieu le mardi 19 janvier 2021, à 10 heures, dans l’auditorium Juan Rafael Mora Porras du MHCJS. Les places étant limitées, conformément aux recommandations actuelles en matière de santé, les participants doivent confirmer leur participation en appelant le 2441-4775, poste 101 ou en envoyant un courriel à l’adresse suivante : cultura@mhcjs.go.cr

La première exposition sera proposée dans la salle Luis Alberto Salas Corrales du CMHJS, et propose une synthèse historique du diocèse d’Alajuela. Des portraits des sept évêques de la congrégation, de 1921 à 2021, seront présentés, ainsi que des costumes, des reliques et d’autres éléments d’intérêt.

D’autre part, la deuxième exposition, disponible dans les salles José María Cañas Escamilla, qui se trouve également au CMHJS, consiste en une sélection minutieuse d’œuvres d’art religieux, créées par le sculpteur et imaginateur d’Alajuela, Manuel “Lico” Rodríguez Cruz (1833-1901). Les deux échantillons seront mis à la disposition du public au MHCJS du 19 janvier au 14 mars 2021.

“Ce sera un événement de célébration important, le plus important en dehors des activités religieuses que nous réaliserons”, a déclaré Monseigneur Bartolomé Buigues Oller, actuel évêque diocésain d’Alajuela, à propos des expositions qui seront ouvertes au public.

Pour sa part, María Elena Masís, directrice du MHCJS, a déclaré que “parmi les activités les plus notables de l’ingéniosité humaine figurent les beaux-arts, et parmi eux l’art religieux et son sommet, qui est “l’art sacré”. Avec ces deux expositions, et après 10 mois de fermeture temporaire due à l’impact produit par le COVID-19, le Musée historique et culturel Juan Santamaría ouvrira ses portes pour se joindre à la célébration du centenaire du diocèse d’Alajuela. Son objectif principal : montrer l’énorme et précieux héritage culturel du sculpteur d’Alajuela Manuel “Lico” Rodríguez”.

“C’est la première fois que plus de 50 sculptures de cet artiste qui les a vécues et sculptées de 1850 à 1901, l’année de sa mort, sont exposées dans un musée du Costa Rica. Nous voulons ainsi non seulement les faire connaître, mais aussi mettre en valeur ce riche héritage en vue de sa protection et de sa sauvegarde. Le MHCJS, en accord avec l’UNESCO, le Conseil international des musées, parmi d’autres entités qui s’occupent du patrimoine, appelle à l’importance de protéger les objets du patrimoine qui reflètent l’histoire et les croyances des peuples”, a ajouté le directeur.

Masís a exprimé sa gratitude à l’actuel évêque d’Alajuela, Monseigneur Bartolomé Buigues Oller, et en lui, à tous les prêtres, curés et paroissiens de plus d’une douzaine de temples d’Alajuela, qui ont prêté leurs œuvres au MHCJS, pour célébrer un événement aussi important.

Dernières nouvelles