et-loader

Le ministère de la culture et de la jeunesse va renforcer le secteur de la musique du Costa Rica avec l’assistance technique de l’UNESCO et de l’Union européenne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Union européenne et le ministère de la culture et de la jeunesse ont lancé le 4 février le programme de coopération pour le développement du secteur de la musique au Costa Rica.

Parce que le travail culturel génère la croissance économique, un emploi décent et favorise le dialogue interculturel et la cohésion sociale, la culture est un facteur clé pour la reprise économique et sociale et pour la réalisation des objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable au Costa Rica.

Lors de l’annonce, qui a été faite dans le cadre d’un événement virtuel via Facebook, il a été rapporté que le Costa Rica est l’un des douze pays qui, au niveau mondial, ont été choisis pour bénéficier du programme de coopération de l’UNESCO et le premier dans les pays tiers soutenus par l’Union européenne, pour le renforcement de la gouvernance culturelle et la promotion de la coopération Sud-Sud.

Cette assistance technique vise à renforcer la compétitivité, comme point de départ, par la conception de mesures visant à atteindre une plus grande professionnalisation, associativité, visibilité et formalisation du secteur de la musique, en vue d’instruments modulables pour le reste du secteur. Dans l’ensemble, ce programme est une étape importante pour affirmer les droits des travailleurs culturels tels qu’ils sont établis par la Convention de 2005 pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, la politique nationale sur les droits culturels et la stratégie créative et culturelle du Costa Rica, dans la continuité du travail mené par le ministère de la culture et de la jeunesse en coordination avec la caisse de sécurité sociale du Costa Rica et le ministère du travail.

Fotografía: Festival Nacional de las Artes 2019, CPAC, MCJ

Le lancement du programme a eu lieu en présence de Sylvie Durán, ministre de la culture et de la jeunesse, Birgit Vleugels, chargée de coopération de la délégation de l’Union européenne au Costa Rica, et Caroline Munier, spécialiste du programme culturel du bureau multipays de l’UNESCO à San José, ainsi que des invités Silvia Lara, ministre du travail et de la sécurité sociale et Claudio Arce, de la gestion financière de la caisse de sécurité sociale du Costa Rica. Des représentants des institutions partenaires, clés du succès de ce projet, telles que le ministère de l’économie, de l’industrie et du commerce, étaient également présents.

Cet événement a été suivi par des organisations du secteur de la musique, telles que l’Union des travailleurs de la musique, l’Association des compositeurs et des auteurs musicaux, l’Association des artistes interprètes et exécutants et le Centre national de la musique.

“Ce projet vise à élargir les possibilités de développement du secteur de la musique par un meilleur accès aux marchés nationaux et internationaux. Nous espérons également qu’il donnera un coup de fouet aux efforts visant à intégrer pleinement le secteur culturel dans l’économie formelle, en reconnaissant les particularités de son travail et les multiples contributions économiques et non économiques que ce secteur apporte à la société dans son ensemble”, a déclaré Caroline Munier, spécialiste du programme Culture du bureau de l’UNESCO à San José.

Sylvie Durán, ministre de la Culture et de la Jeunesse, a déclaré que “cette assistance technique de l’UNESCO et de l’Union européenne vise à renforcer les capacités et les conditions du secteur de la musique, un domaine artistique qui, comme l’ensemble de la communauté créative et culturelle nationale, a été gravement touché par la pandémie. Dans son cadre, nous pourrons actualiser notre compréhension de l’évolution de cette activité – la première à avoir été transformée par la numérisation (depuis les années 1990) – et optimiser nos efforts, le travail intersectoriel et l’utilisation des ressources publiques face à ses défis. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie créative et culturelle du Costa Rica pour 2030, qui vise à promouvoir le développement de l’industrie créative et culturelle costaricaine en établissant un écosystème qui facilite son développement.

Ce projet sera mis en œuvre par une équipe internationale d’experts de l’UNESCO dans les domaines de l’industrie musicale et de la sécurité sociale pendant 11 mois de travail au cours desquels des espaces constructifs de dialogue, de réflexion et de propositions seront articulés avec des représentants du secteur et des institutions concernées. Il devrait contribuer à la revitalisation des secteurs artistiques et culturels du Costa Rica, qui ont été touchés dans le contexte de la pandémie COVID-19, ainsi qu’à rendre visibles les caractéristiques particulières du travail culturel et des travailleurs culturels et artistiques dans la définition d’importants instruments de politique publique et de régimes d’assurance.

Dernières nouvelles