Le ministère de la culture et de la jeunesse publie un protocole pour les activités musicales avec le public

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le ministère de la culture et de la jeunesse (MCJ) annonce l’approbation du protocole sous-sectoriel pour la réactivation des activités culturelles musicales avec le public (en direct).

Le processus a commencé en novembre 2020 lorsque le secteur de la musique a présenté au MCJ une proposition de protocole pour réactiver le secteur artistique et des progrès ont été réalisés dans un processus de travail conjoint entre les dirigeants, les gestionnaires du secteur et ce ministère, jusqu’à ce que le format final appelé « Protocole pour les activités culturelles musicales (musique en direct) avec un public » soit présenté au ministère de la Santé.


« En réponse aux préoccupations des artistes, des travailleurs et des entrepreneurs du secteur de la musique concernant la réactivation de leurs activités, grâce à leurs efforts et à leur attitude proactive, nous avons pu soutenir et franchir une nouvelle étape dans la réouverture des manifestations musicales au public, grâce à ce protocole. Face aux restrictions auxquelles la pandémie nous soumet, nous apprécions toutes les initiatives visant à développer des formats d’événements alternatifs, une gestion des espaces et des modèles commerciaux qui accélèrent la réouverture progressive et sûre des activités artistiques. Nous continuerons à travailler activement et de manière responsable main dans la main avec les organisations et les personnes intéressées à générer des propositions », a déclaré Sylvie Durán Salvatierra, ministre de la Culture et de la Jeunesse.

Lignes directrices pour la réactivation. Le ministère de la santé autorise les activités musicales dans les espaces ouverts. Cette autorisation sera connue sous le nom de « Phase 2 », avec les caractéristiques suivantes :

  • Les activités musicales d’un à trois interprètes de musique en direct et du public présent sont autorisées dans les espaces extérieurs.
  • Les activités peuvent être menées dans des espaces ou des propriétés qui disposent déjà d’un permis d’exploitation sanitaire pour ce type d’événement.
  • Les activités doivent maintenir la limitation de capacité de 50 % en fonction des caractéristiques du lieu de l’événement.
  • Les interprètes doivent se produire dans des espaces séparés du public (dans des espaces séparés par des barrières intermédiaires, des murs ou des acryliques), en assurant une distance d’au moins 5 mètres entre eux et le public.
  • Les musiciens munis d’instruments à vent (à bouche) ou chantant, doivent être isolés du public, en utilisant des cabines fermées, ou leur participation depuis une autre salle, pièce ou espace (pas de contact direct).
  • Selon le modèle de coresponsabilité, pendant la pré-production, la production et la post-production des activités (montage, présentation, démontage), les participants et le public doivent porter des masques, respecter l’espacement des bulles de 1,8 mètre, maintenir la propreté du site et des surfaces communes, et contrôler la capacité.
  • La durée de l’événement sera de deux heures.
  • Les espaces dans chaque bulle sociale doivent être fixés.
  • Le public présent doit rester assis pendant l’activité artistique. Un couple par bulle peut danser. Lorsque la danse est prévue, la distance entre les bulles sera de 2,4 mètres entre chaque bulle.

    « C’est, sans aucun doute, une étape importante pour sortir du parking productif dans lequel se trouve le secteur des interprètes de musique en direct, des ingénieurs, des techniciens, des promoteurs et autres membres de cette grande communauté », a déclaré Esteban Howell, concepteur de la proposition.

    « Toute possibilité de travail pour les musiciens en cette période critique est la bienvenue car des milliers de familles en dépendent. Il est important de rappeler qu’à part les musiciens, tous ceux qui travaillent dans la culture et l’industrie du divertissement ont été gravement touchés par la pandémie. Nous comprenons que seuls le dialogue et la présentation de propositions nous permettent de nous réactiver de manière responsable », a déclaré Edín Solís, président de l’Association des compositeurs et des auteurs musicaux (ACAM).

    Il est important de rappeler que pour la continuité ou la réactivation du secteur culturel, artistique et de la jeunesse, il faut vérifier que les activités et les services sont générés dans des espaces autorisés par le ministère de la Santé qui disposent des permis d’exploitation correspondants.

    Il est de la responsabilité des producteurs, des propriétaires de lieux, des travailleurs culturels et artistiques et du grand public de respecter les mesures officielles (en vigueur) émises par le ministère susmentionné, les protocoles émis par le MCJ et de faire adapter les procédures au type d’événement et à l’espace à occuper.

    Le ministère de la culture et de la jeunesse et les organisations du secteur sont invités à soutenir les artistes et les travailleurs culturels avec enthousiasme et responsabilité.

    Le document officiel peut être téléchargé sur le site officiel du ministère de la culture et de la jeunesse via le lien https://tinyurl.com/y3rr36ao

    Pour les ouvertures futures, le MCJ divulguera la phase autorisée par le ministère de la santé.

Language

Get a Quotation

We work and have contact with several hotel, agencies and tour operators. If you are planning a group travel or your company is looking for incentives and rewards contact us and we will pass as your inquiry to several providers. This service is completely free.