et-loader

Le MEP prépare un deuxième cycle de distribution de nourriture.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

A partir du lundi 20 avril, les services de cantine étudiante du Ministère de l’Education Publique (MEP) effectueront une deuxième livraison de nourriture pour sauvegarder le droit à l’alimentation des étudiants, face à la fermeture des centres éducatifs due à la pandémie au niveau COVID-19 et la recommandation des autorités du ministère de la Santé.

La disposition avait été prise le 20 mars de cette année, par le ministre de l’Éducation publique, Guiselle Cruz Maduro, considérant la nourriture comme un droit de l’homme et cherchant des solutions à l’un des services offerts par le député européen à plus de 850 000 étudiants. et qu’il est devenu le programme social le plus complet du territoire national, étant présent dans plus de 4 575 centres éducatifs.

“Nous remercions toute la communauté éducative qui fait l’histoire en ce moment fragile pour nos élèves et nous rappelons aux familles de suivre les protocoles de mise à distance et d’ordre dans le retrait des aliments”, a déclaré la ministre de l’Éducation, Guiselle Cruz, autorisant une nouvelle série de packages.

La nouvelle tranche, pour laquelle le Protocole général pour la distribution de nourriture dans les écoles publiques a été étendu en raison de la suspension des cours, suite à l’urgence nationale du COVID-19, comprendra des produits périssables et non périssables tels que le riz, le thon, pâtes, lait liquide ou en poudre, pommes de terre, carottes, chayote, oignon, piment doux et fruits. Aucun sel ni huile ne seront livrés car ces épiceries qui ont des rendements plus élevés ont été incluses dans la première livraison et en échange il y aura un peu plus de fruits et légumes.

L’extension du protocole émis par la Direction des programmes d’équité du MEP, pour la deuxième tranche, propose un tableau de substitution des produits, en cas d’indisponibilité des principaux produits indiqués dans le protocole.

Les gérants de chaque salle à manger doivent vérifier la durée de conservation des produits et que celle-ci est supérieure à un mois.

Une autre nouveauté est que les centres éducatifs avec des projets de potager pourront récolter les produits et les distribuer pour leur utilisation dans la communauté éducative.

Le protocole indique que les écoles qui ont des colis de la livraison précédente doivent les utiliser cette fois, ainsi que les produits qu’ils ont dans un garde-manger. De même, les colis non livrés à ce moment doivent être inventoriés et protégés.

Dans le cas où le fournisseur est le Conseil National de Production (CNP), les commandes doivent être passées entre le 3 et le 8 avril, sur la plateforme d’achat. Ceux qui effectuent la procédure avec des prestataires privés auront du 3 au 12 avril pour faire la demande.

L’idée est que les produits arrivent entre le 20 et le 24 avril pour effectuer leur livraison.

A titre de mise en garde, s’il y a des retards dans la demande des commandes au CNP (après le 8 avril) par les centres éducatifs, le délai de livraison sera prolongé jusqu’au 28 avril.

Les centres éducatifs auront le pouvoir de signaler des situations inattendues à la Direction des programmes d’équité par le biais des courriels établis dans le protocole.

Aussi dans les cas où il y a un service de transport d’étudiants, les centres éducatifs coordonneront le transfert, uniquement des bénéficiaires pour la livraison des produits.

À la fin du processus de livraison, les centres éducatifs doivent signaler l’intégralité de la livraison à l’email panea@mep.go.cr et indiquer le code de l’établissement.

Dernières nouvelles