et-loader

LE GOUVERNEMENT A UNE AUTORISATION LÉGISLATIVE POUR DEMANDER UN DÉCAISSEMENT DE 500 MILLIONS DE DOLLARS AUX FAC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Les ressources du prêt d’appui budgétaire peuvent être utilisées pour faire face à l’urgence nationale.

Le ministère des Finances est sur le point de demander le décaissement d’un prêt d’appui budgétaire à la CAF – Banque de développement d’Amérique latine -, pour 500 millions de dollars. Ce 21 mars, les députés de la République ont approuvé ledit projet lors du premier débat.

L’objectif principal de ce financement est de soutenir la viabilité financière de notre pays. Dans le contexte actuel, les fonds des FAC seront également une source importante pour répondre à l’urgence causée par COVID-19.

Le ministre des Finances Rodrigo Chaves a une nouvelle fois remercié la rapidité avec laquelle le Congrès a approuvé le projet lors du premier débat: «Aujourd’hui plus que jamais, le pays a besoin de ressources pour retrouver l’équilibre des finances publiques. Je remercie les députés pour leur volonté de travailler si dur pendant ces jours d’urgence, et pour leur volonté de s’entendre sur les projets nécessaires pour affronter COVID-19. »

Le crédit approuvé a une durée de 18 ans, à compter de la date d’entrée en vigueur du contrat de prêt. Comprend une période de grâce de trois ans et une période d’amortissement de 15 ans.

En mai 2019, le contrat de prêt et un accord de souscription au capital-actions ont été signés, ce qui a permis au pays de devenir membre à part entière de la CAF. En décembre dernier, la capitalisation de 100 millions de dollars américains avait été signée.

Grâce à cette capitalisation, le pays peut accéder à des ressources financières à long terme, ainsi qu’à des fonds de coopération technique et de gestion des connaissances, pour les secteurs public et privé.

Dernières nouvelles