LE FMI LANCE UNE MISSION VIRTUELLE AUPRÈS DES AUTORITÉS NATIONALES

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Lundi, les autorités économiques du Costa Rica ont entamé des discussions officielles en vue de conclure un accord de mécanisme élargi de crédit (MEDC) avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un montant de 1,75 milliard de dollars. L’accord inclurait le programme de politique macroéconomique, financière et structurelle des autorités afin d’assurer la stabilité économique du pays à moyen et long terme et de promouvoir une croissance plus forte, plus inclusive et durable.



Dans le domaine fiscal, les politiques sont axées sur la viabilité de la dette publique. La plupart des ajustements proposés proviennent de réductions des dépenses publiques, telles que la loi sur l’emploi public. En outre, le gouvernement présentera cet après-midi le décret n° 42798-H sur les mesures de contrôle et de réduction des dépenses publiques de 2021 à 2015, qui garantit le respect de la règle fiscale sur les transferts courants, l’acquisition de biens et de services, les services spéciaux, les remplacements et les éventuelles rémunérations.


Il prévoit également la réduction des avantages fiscaux tels que la suppression de l’exonération des revenus des salaires scolaires et le gel des pensions du budget national, qui n’affecterait pas les pensions IVM de la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica (CCSS) et serait maintenu tant que la dette publique n’est pas inférieure à 60 % du PIB.

Prises ensemble, ces mesures permettront de réduire les dépenses primaires courantes (c’est-à-dire les dépenses totales moins les intérêts et les dépenses en capital) de 16,45 % du PIB actuellement à 13 % sur cinq ans.

Afin de générer des revenus supplémentaires, certaines mesures progressives sont proposées, c’est-à-dire qu’elles taxent proportionnellement les segments les plus riches de la population. Par exemple, certaines exemptions sont supprimées ou réduites, il est proposé de modifier la taxe sur les maisons de luxe et d’envisager l’application du revenu global, l’un des accords du dialogue multisectoriel. En outre, des mesures sont proposées qui permettraient de générer des revenus non récurrents, comme la vente du portefeuille de la Commission nationale de prêts à l’éducation (CONAPE), qui fait également partie des accords conclus dans le cadre du dialogue multisectoriel.


Voici la liste des projets liés à la proposition :

  • Projet de loi sur l’emploi public
  • Décret n° 42798-H sur les mesures de contrôle et de réduction des dépenses publiques, assurant le respect de la règle budgétaire
  • Loi sur la réduction des avantages fiscaux et l’ajustement des tarifs sur les revenus du capital pour renforcer le système fiscal, qui prévoit l’élimination de la non-responsabilité des salaires scolaires.
  • Projet de loi visant à modifier l’hommage aux maisons de luxe.
  • Projet de loi sur la contribution aux bénéfices des entreprises publiques
  • Réforme de la loi douanière générale
  • Projet de loi sur le revenu mondial (accord dans le cadre du dialogue multisectoriel).
  • Projet de loi visant à garantir que les pensions supérieures au salaire de base d’un fonctionnaire du pouvoir judiciaire 1 (₡450.200) ne soient pas augmentées à partir du budget national. Cela n’affecterait pas les pensions IVM de la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica (CCSS) et serait maintenu tant que la dette publique n’est pas inférieure à 60 % du PIB.
  • Projet de loi Impôt spécial sur les prix des loteries nationales
  • Projet de loi pour la vente du portefeuille de crédits de la CONAPE (accord du Dialogue Multisectoriel)

“Les propositions du gouvernement au FMI dans le domaine fiscal ont pour axe central la réduction des dépenses publiques. C’est pourquoi plus de la moitié de la réduction de 2,5% du déficit fiscal nécessaire pour assurer la stabilité des finances publiques à moyen et long terme proviendra de la limitation des dépenses publiques primaires. Augmenter la TVA à 14 % et la taxe sur les transactions financières ne sont pas des options viables”, a déclaré Elian Villegas, le ministre des finances.

L’équipe technique du Fonds sera dirigée par Manuela Goretti. Du côté costaricain, les négociations seront menées par Elian Villegas, ministre des finances, Pilar Garrido, ministre de la planification nationale et de la politique économique, et Rodrigo Cubero, président de la Banque centrale du Costa Rica (BCCR) en sa qualité de gouverneur du Costa Rica auprès du FMI.

“Un accord avec le FMI permettrait non seulement un accès direct au crédit, mais donnerait également un sceau de confiance aux politiques macroéconomiques et financières du pays, ce qui renforcerait le processus de reprise économique et favoriserait le bien-être de tous les Costariciens”, a déclaré Rodrigo Cubero.

La hiérarchie et les équipes techniques des représentants des Finances, du Plan, de la Banque centrale et du FMI tiendront des réunions thématiques pour aborder le scénario macroéconomique national et ses risques à moyen et long terme, la gestion de la dette, le budget national, les projections budgétaires, la politique monétaire, le système financier, la sécurité sociale et disposeront d’espaces pour s’informer sur des programmes spécifiques tels que le changement climatique et l’impact de la pandémie sur le tourisme.

Outre les discussions entre les équipes techniques des parties, la mission prévoit l’organisation d’espaces d’échange avec les membres du Congrès, les universitaires, les organisations de la société civile et le secteur privé.

Site web pour connaître les propositions

Dans le cadre des actions visant à faciliter la connaissance des propositions officielles aux citoyens, le ministère de la communication met à disposition le site web http://presidencia.go.cr/propuesta-fmi

Dans ce site, vous trouverez les propositions qui font partie des négociations avec le FMI, vous connaîtrez les projets de loi déjà présentés et le détail de chacun.

À l’issue de la mission, les autorités nationales et la mission du FMI feront rapport sur les résultats des négociations.

Dernières nouvelles