et-loader

Le centre de soins spécialisés Covid-19 commence à recevoir des patients.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le centre spécialisé pour la prise en charge des patients atteints de COVID-19 (CEACO), de la Caisse costaricienne de sécurité sociale (CCSS), a commencé sa phase de soins aux patients jeudi, ont confirmé les autorités de l’établissement.

Avec cette étape, le centre achève un processus vertigineux qui a commencé il y a deux semaines avec la reconversion totale du Centre national de réadaptation (CENARE) et qui comprenait la condition physique, l’investissement dans du matériel médical et la formation de centaines de fonctionnaires qui fréquenteront le nouvel hôpital. anticovid.

Le directeur médical du CCSS, le docteur Mario Ruiz Cubillo, a confirmé l’admission du premier patient avec COVID-19 à l’unité tout en appelant à priver le respect de l’intimité de ce patient et de tout autre patient référé au CEACO .

“Le centre était prêt à entamer cette phase de soins, il dispose de professionnels du plus haut niveau et désormais ils se concentreront sur la prestation des meilleurs soins aux Costariciens qui y sont admis”, a expliqué le responsable.

Le CCSS compte 29 hôpitaux à travers le pays et des lignes directrices ont été définies dans le réseau de services pour l’orientation des patients lorsque cela est nécessaire au CEACO.

L’hôpital anticovide sera en mesure de fournir simultanément des soins spécialisés à 88 patients présentant des complications légères ou modérées dérivées de COVID-19 et compte environ 1 350 travailleurs, qui travaillent trois quarts de travail 24 heures par jour.

Le nouveau centre dispose d’équipements haut de gamme, notamment des ventilateurs pulmonaires, des laryngoscopes vidéo, des radiographies portables, des aspirateurs de sécrétion, entre autres.

Médecins d’urgence, spécialistes des soins intensifs, inhalothérapeutes ayant une expérience de la prise en charge des patients gravement malades, infirmières spécialisées dans la prise en charge des patients gravement malades, personnel de laboratoire, pharmacie, microbiologie, nutritionnistes, radiologues, maladies infectieuses, infirmières instrumentistes pour salles d’opération. , chirurgiens, assistants patients, fonctionnaires des services généraux, professionnels des dossiers médicaux, entre autres, font partie des ressources humaines qui nourrissent ce centre.

Le Dr Ruiz a insisté sur le fait qu’en tant que pays, nous devons insister sur des mesures de prévention et de confinement de la contagion au COVID-19 et a appelé les gens à rester chez eux à Pâques et à éviter de s’exposer ainsi que les autres.

Dernières nouvelles