et-loader

Le CCSS reçoit 13 000 facetas données par l’INA

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Treize mille deux cents masques fabriqués par l’Institut national d’apprentissage (INA) permettront aux travailleurs de la Caisse costaricienne de sécurité sociale (CCSS), qui s’occupent directement des patients atteints de COVID-19, d’avoir des fournitures adéquates pour leur protection personnelle.

La livraison a été effectuée en présence du président Carlos Alvarado, du président exécutif du CCSS, Román Macaya, et du directeur général de l’INA, Sofía Ramírez, lors d’une visite au centre de distribution de Caja, à Curridabat, d’où ils ont été reçus, ils stockent, répertorient et distribuent des produits pour les établissements de santé de l’institution.

Alvarado a reconnu que l’urgence de COVID-19 a révélé le muscle articulaire et l’unité qui existe dans l’ADN costaricien. “Le travail interinstitutionnel dans ce domaine a été essentiel, l’union public-public et public-privé a montré à quel point le Costa Rica peut être immense”, a-t-il déclaré.

«Il y a trois mois, le Costa Rica n’avait aucune expérience dans la conception de nombreux matériaux. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de concevoir des masques, des écouvillons ou différents types d’équipements de protection. Ceci est réalisé grâce au travail conjoint du CCSS, qui a l’expérience de les utiliser, tandis que l’INA, l’UCR, le TEC ont la capacité de les produire et les connaissances pour les faire “, a déclaré le président.

Macaya a souligné que “ces fournitures représentent une excellente occasion de fournir une option de protection personnelle adéquate aux fonctionnaires de l’institution qui sont directement chargés des services de santé, et aussi de montrer la capacité de développement de notre pays. des intrants de ce type à un moment où il y a des difficultés d’approvisionnement dans le monde ».

Les masques ont été fabriqués au laboratoire Innovatio d’impression et de modélisation 3D, situé au siège de l’INA, et ont été développés grâce au travail conjoint des enseignants de l’établissement, du personnel du CCSS et des responsables technologiques. du Costa Rica (TEC).

«Le développement du processus de fabrication des équipements que nous livrons au Fonds est un exemple concret de l’importance des partenariats public-privé pour répondre aux besoins des pays. En outre, ce projet a permis à notre personnel de générer des connaissances qui seront ensuite transférées au secteur productif, ce qui aura également un impact sur le processus de réactivation économique », a déclaré le président exécutif de l’INA, Andrés Valenciano.

Le don de ces masques renforce les différentes actions menées par le CCSS pour s’assurer que ses responsables disposent d’équipements de protection de qualité éprouvée, en réponse à la limitation qui existe actuellement sur le marché, du fait de la demande mondiale pour ce type d’intrants.

Dernières nouvelles