et-loader

Le CCSS achètera de l’équipement pour renforcer l’attention pour COVID19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

La Caisse costaricienne de sécurité sociale (CCSS) peut investir jusqu’à 4 243 650,00 $ US (quatre millions de dollars deux cent quarante-trois mille six cent cinquante mille dollars) pour acheter du matériel et des fournitures médicales qui renforceront les soins en réponse à l’urgence nationale causée par COVID-19.

L’information a été confirmée par le Dr Román Macaya Hayes, président exécutif du CCSS, qui a expliqué que cette possibilité d’achat, à travers le chiffre de la contractualisation directe, était déjà autorisée par le contrôleur général de la République (CGR), qui a donné son aval à cette demande que le CCSS a soulevée le mardi 16 mars, en raison de la nécessité de renforcer l’équipement institutionnel pour faire face à cette pandémie.

Selon l’ingénieur Jorge Granados Soto, directeur des infrastructures et de la technologie du CCSS, avant la déclaration d’urgence nationale, qui a été publiée lundi dernier, il est permis d’utiliser l’article 140 de la loi administrative sur les contrats, où Dans les situations d’urgence, les procédures administratives de passation de marchés peuvent être évitées tant que vous disposez d’un permis du Contrôleur général de la République.

«Nous avons demandé hier au bureau du contrôleur de nous autoriser à acheter cet équipement pour renforcer le centre de soins spécialisés pour les patients atteints de COVID-19, qui sera situé dans les installations du CENARE. Depuis l’autorisation qu’il nous a donnée, nous avons déjà pris contact avec les différents fournisseurs pour évaluer les coûts, les délais de livraison et que ces délais sont conformes aux attentes et que les coûts sont raisonnables “, a expliqué Granados.

Parmi les équipements qui seraient acquis, citons: les ventilateurs pulmonaires (88), la vidéo-laryngoscopie (2), les appareils à rayons X portables (1), le kit de diagnostic (8), les aspirateurs de sécrétion (88), les chariots de transport MSV (88 ) et des thermomètres infrarouges sans contact (22).

Cette liste d’équipement, a expliqué le gestionnaire, a été déterminée sur la base des critères des médecins spécialistes du CCSS en charge des soins d’urgence et constitue une liste initiale qui pourrait être élargie si nécessaire, ce qui rend possible continuer à demander ces autorisations au Contrôleur général de la République dans le cadre de cette urgence, tant pour l’acquisition d’équipements, de fournitures et d’infrastructures qui pourraient être nécessaires pour renforcer la capacité institutionnelle installée.

Dernières nouvelles