et-loader

La tour est de l’hôpital Calderón Guardia est prête et a été livrée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

La tour Est de l’hôpital Rafael Ángel Calderón Guardia est entièrement activée, ce qui élargit l’offre installée dans ce centre médical au profit des assurés; tel que rapporté par les autorités de l’établissement.

Comme l’explique le Dr Taciano Lemos Pires, directeur général de l’hôpital, la tour Est compte un total de 162 lits de soins critiques et modérés activés pour les soins spécifiques des patients atteints de COVID-19, grâce à l’effort, au travail d’équipe et à l’organisation le personnel hospitalier et la coordination avec le niveau du centre institutionnel et d’autres régions du pays.

Le médecin a souligné qu’il est important de prendre en compte que l’hôpital a fait un gros effort pour mettre en place cette structure de nouvelle génération et a remercié tous les services de soutien, administratifs et médicaux qui ont redoublé d’efforts pour faire face à la pandémie en raison de COVID-19.

En outre, il a souligné le travail réalisé par l’Unité des ressources humaines du centre de santé pour ses efforts visant à fournir du personnel de différents domaines, spécialités et métiers dans ce bâtiment. Les infirmières professionnelles, les infirmières auxiliaires, les assistantes aux patients, le personnel de nettoyage, la surveillance, la nutrition, les médecins généralistes, les inhalothérapeutes, les experts en réadaptation, la pharmacie, le laboratoire et le personnel administratif de divers domaines font partie des 1323 fonctionnaires supplémentaires pour assister à l’urgence COVID.

Pour sa part, le Dr Pedro Pereiras Álvarez, directeur adjoint de l’hôpital Calderón Guardia, a indiqué que l’hôpital traite également des patients atteints de COVID-19 dans d’autres zones du centre. Par exemple, la tour nord compte 51 lits pour les patients modérés, la tour sud 29 lits pour les soins intensifs et 25 lits pour les patients modérés.

Dernières nouvelles