et-loader

La communauté Ngöbe Bugle reçoit des colis alimentaires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Avec une aide humanitaire à 37 familles autochtones vulnérables de la communauté Ngöbe Bugle à Talamanca, ils ont commencé à livrer des journaux alimentaires et des produits de nettoyage de base à 5 000 familles autochtones touchées par la crise du COVID-19.

L’opération – qui devrait atteindre 22 territoires autochtones au cours de la semaine prochaine – est coordonnée par la Commission nationale pour la prévention des risques et l’attention d’urgence (CNE) avec le vice-ministère du Dialogue social, les comités des communautés autochtones et les comités municipaux Urgence.

Cela a été rapporté par le président de la CNE, Alexander Solís, indiquant que l’objectif est «de garantir la sécurité des familles qui vivent dans ces communautés. Apporter des fournitures aux populations les empêche de se déplacer vers d’autres endroits et minimise donc le risque de contagion par COVID-19 “, a-t-il déclaré.

Ces essentiels quotidiens comprennent des aliments comme l’huile, le riz, les haricots, le thon, la farine d’avoine, le lait, le sucre, le sel, les pâtes et le lait en poudre. De plus, un paquet de produits de nettoyage contenant des désinfectants et de l’alcool de gel est livré.

Ce jeudi, 530 colis ont été envoyés aux communautés de Nairi Awarí, Keköldi, Talamanca Cabécar et Zapatón. Pour ce vendredi, samedi et lundi de la semaine prochaine, 3 721 journaux et articles de nettoyage supplémentaires seront transférés dans les territoires autochtones de Limón, San José, Puntarenas et Guanacaste.

Rándall Otárola, vice-ministre du Dialogue, a indiqué qu’un travail acharné a été fait conjointement par les comités des communautés autochtones pour établir clairement les besoins les plus urgents de la population autochtone.

Le chef a souligné l’attention efficace et rapide des comités autochtones pour faire face à l’urgence dans la livraison et la distribution des colis.

L’aide est fournie maison par maison grâce à l’articulation entre des institutions telles que la Croix-Rouge, les pompiers costariciens, CCSS, IMAS, INDER, CONAI, entre autres.

Au Costa Rica, il existe 22 territoires autochtones et huit groupes socioculturels autochtones: cabécares, bribris, ngäbe, térrabas, borucas, huetares, malekus et chorotegas.

Dernières nouvelles