et-loader

Initiative «Ensemble pour une réponse de l’Amérique latine et des Caraïbes à COVID-19» afin d’améliorer les conditions de crédit aux pays.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
  • Une réunion virtuelle – convoquée ce mercredi par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez – a analysé l’impact de COVID-19, la réponse commune et la vision régionale d’une action ambitieuse et durable.
  • Plan cherche à promouvoir un soutien financier et technique accru aux pays pour leur fournir les ressources qui leur permettront de relever avec succès le défi de la pandémie.
  • Le président Alvarado a appelé à une plus grande flexibilité des institutions financières internationales avec des mesures telles que l’octroi de prêts à long terme à des taux exceptionnels pour relancer l’économie et la restructuration de la dette afin d’allouer davantage de fonds aux infrastructures de santé, à la protection sociale et à l’emploi.

Le président du Costa Rica, Carlos Alvarado, a participé ce matin à la réunion virtuelle “Ensemble pour une réponse pour l’Amérique latine et les Caraïbes avant COVID-19”, convoquée par l’Espagne, et dont l’objectif est de promouvoir un plus grand soutien financier et technique aux les pays à revenu intermédiaire d’Amérique latine et des Caraïbes.

Cette proposition vise à fournir aux pays les ressources nécessaires pour relever avec succès le défi posé par la pandémie de COVID-19 et ses conséquences sanitaires, économiques et financières.

L’événement, dirigé par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a été divisé en trois blocs. Le premier a abordé les questions relatives à l’impact de COVID-19 de la vision des institutions internationales, dans le deuxième bloc, un appel a été lancé par les dirigeants pour une réponse commune et enfin, le troisième avait une vision régionale pour une action ambitieuse et durable.

Dans son discours, le président Alvarado a déclaré qu ‘”il est temps que les institutions financières internationales (IFI) fassent preuve d’audace et de flexibilité pour surmonter la situation”. Il a précisé que «cette créativité doit conduire à une augmentation de la marge budgétaire et à l’octroi de prêts à long terme à taux exceptionnels pour investir dans la relance de l’économie, couplé à une restructuration de la dette qui permet de consacrer davantage de fonds aux infrastructures de santé, au protection sociale et de l’emploi ».

Au moyen d’une déclaration commune, approuvée dans le cadre de cette réunion, les institutions financières internationales ont été invitées à articuler et à étendre les instruments de soutien, tant financier que technique, dans deux domaines d’action:

Au niveau macroéconomique, à travers des outils qui stabilisent les flux de capitaux, garantissent la liquidité et augmentent la marge budgétaire.

Au niveau sectoriel, à travers des instruments qui renforcent les systèmes de santé et de protection sociale, avec une attention particulière à l’emploi.

La réunion virtuelle comprenait également le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez et le président Carlos Alvarado, les dirigeants argentins, Alberto Fernández; le Premier ministre de la Barbade et actuel président de la CARICOM, Mia Mottley; de Colombie, Iván Duque; du Chili, Sebastián Piñera; de l’Équateur, Lenín Moreno; du Paraguay, Mario Abdo Benítez, du Pérou, Martín Vizcarra; de la République dominicaine, Danilo Medina et de l’Uruguay, Luis Lacalle Pou.

De même, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva; le président de la Banque interaméricaine de développement (BID) Luis Alberto Moreno; le vice-président de la Banque mondiale pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Carlos Felipe Jaramillo; le président de la Banque centraméricaine d’intégration économique (CABEI), Dante Mossi; le président exécutif de la Banque de développement d’Amérique latine (CAF), Luis Carranza; le secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Amérique latine (CEPALC); Alicia Bárcena; la secrétaire générale ibéro-américaine (SEGIB), Rebeca Grynspan, entre autres.

Les efforts émanant de cette réunion sont conformes à la proposition faite par le Président de la République à l’ONU, à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international, à la BID, à la CAF et au CABEI, fin mars, afin que les organisations financières les organisations internationales mettent en œuvre des mesures «exceptionnelles et historiques» qui atténuent et protègent les plus vulnérables, face aux dommages dévastateurs à la santé et aux économies causés par Covid-19.

Dernières nouvelles

Get a Quotation

We work and have contact with several hotel, agencies and tour operators. If you are planning a group travel or your company is looking for incentives and rewards contact us and we will pass as your inquiry to several providers. This service is completely free.