et-loader

INCIENSA séquence le code ARN de Covid-19 présent au Costa Rica  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Pour la première fois au Costa Rica, et quelques semaines après avoir circulé dans le pays, le groupe de génomique de l’Institut costaricien de recherche et d’enseignement en nutrition et santé (Encens) a achevé le séquençage de l’ensemble du génome du nouveau coronavirus SARS-CoV-2.

Après un travail acharné, le Centre national de référence pour la sécurité microbiologique des aliments (CNRIMA), en collaboration avec le Centre national de référence pour la virologie (CNRV) de l’encens, a réussi à séquencer dans leurs installations les premiers génomes du virus provoquant la Maladie COVID-19.

Pour la première fois au Costa Rica, et quelques semaines après avoir circulé dans le pays, le groupe de génomique de l’Institut costaricien de recherche et d’enseignement en nutrition et santé (Encens) et achevé le séquençage de l’ensemble du génome du nouveau coronavirus SARS-CoV-2.

Après un travail acharné, le Centre national de référence pour la sécurité microbiologique des aliments (CNRIMA), en collaboration avec le Centre national de référence pour la virologie (CNRV) de l’encens, a réussi à séquencer dans leurs installations les premiers génomes du virus causant le Maladie COVID-19.

L’INCIENSA avait déjà réussi à séquencer le génome de diverses bactéries à l’origine de maladies d’intérêt pour la santé publique, mais c’est la première fois qu’il parvient à obtenir le génome d’un virus.

Francisco Duarte Martínez et Hebleen Brenes, qui ont dirigé l’équipe de travail, cette réalisation et les preuves scientifiques qui continueront d’être générées à partir de maintenant, seront utiles pour:

  • Connaître la dynamique et la diversité de la population virale, en plus des voies de transmission dans le pays.
  • Renforcer les capacités d’analyse du réseau national de laboratoires.
  • Fournir des informations pertinentes au Ministère de la santé et aux organisations internationales (OPS / OMS).
  • Assurer la qualité des diagnostics de laboratoire, en fournissant des informations sur la variabilité des banques de gènes utilisées dans les tests moléculaires pour détecter le virus.
  • Contribuer à fournir des informations permettant de sélectionner correctement les futurs vaccins.
  • Effectuer une surveillance génomique virale au Costa Rica, sans dépendre de l’envoi d’échantillons vers d’autres pays.
  • Établir une plate-forme pour de futures collaborations avec d’autres centres scientifiques nationaux et d’autres pays dans le monde.

Les travaux menés par l’INCIENSA dans ce domaine l’ont été dans le cadre des travaux du Conseil Technique de Bioinformatique Clinique, dirigé par le Ministère de la Santé.

Le ministre de la Santé, Daniel Salas, a félicité le travail de l’équipe Encens, tout en reconnaissant la capacité des scientifiques costariciens face à cette importante réalisation nationale.

Dernières nouvelles