et-loader

Hospital del Covid19 CEACO, reviendra pour assister les patients en réadaptation après avoir quitté les lits.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Après avoir été le premier centre hospitalier dans lequel la vaccination contre le covid-19 a commencé, et ayant aujourd’hui la plupart de son personnel avec les deux doses, la direction médicale du Centre national de réadaptation (CENARE) en collaboration avec les autorités de la Caisse de sécurité sociale du Costa Rica ( CCSS) prévoient le retour progressif de certains services à l’auto-prise en charge des patients de ce centre.

«Maintenant, avec la vaccination pratiquement complète des fonctionnaires, nous pouvons et travaillons à la réouverture des services de réadaptation au sein des établissements afin qu’ils coexistent avec le CEACO et puissent ainsi continuer à faire face aux deux tâches majeures que nous avons: la prise en charge de la pandémie par l’urgence nationale et la prise en charge des personnes handicapées dans leurs processus de réadaptation », affirme le Dr Roberto Aguilar Tassara, directeur médical de CENARE-CEACO.

Pour le Dr Aguilar Tassara le vaccin est venu donner la sécurité au personnel de cet établissement de santé où la charge virale est très élevée du fait des soins confiés, ceci sans négliger les mesures de protection déjà connues.

“De toute évidence, cela donne une sécurité supplémentaire aux responsables qui ont vraiment risqué leur vie et à ceux qui aiment le plus assister à cette pandémie, Dieu merci, ils ont été les premiers à recevoir le vaccin, pour pouvoir leur donner ce calme et cette sécurité d’être. capables de rentrer chez eux et de sentir qu’ils ne peuvent pas rendre leurs femmes, leurs enfants et leurs parents malades », ajoute le directeur médical.

Les quelques membres du personnel qui n’ont pas encore terminé le calendrier de vaccination sont parce qu’ils étaient en vacances lorsque le processus a commencé ou qu’ils ont contracté la maladie et selon les directives, ils doivent attendre 90 jours avant de recevoir la première dose du vaccin.

Dernières nouvelles