Effets secondaires de la vaccination Covid présents chez moins de 10% des personnes vaccinées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Sur le nombre total de personnes vaccinées contre le COVID-19, 0,67% ont présenté un type d’événement supposément attribuable à la vaccination ou à l’immunisation, la majorité des cas chez les femmes (73%) et dans la tranche d’âge entre 30 et 39 ans (42 %).

Du 24 décembre 2020 au 28 février 2021, avec environ 150000 doses de vaccins appliquées au cours de ladite période, le Centre national de pharmacovigilance (CNFV) du ministère de la Santé a reçu un total de 1653 notifications d’événements supposément attribuables à la vaccination et à la vaccination. (ESAVI) avec le vaccin Pfizer – BioNTech COVID-19, dont 1608 ont été analysés.

Xiomara Vega, coordinateur du Centre national de pharmacovigilance, a souligné que « la plupart des notifications incluent plusieurs ESAVI, par exemple, une personne peut avoir eu des douleurs au site d’injection et de la fièvre après l’administration du vaccin ».

Les troubles du système nerveux (principalement des céphalées) ont été les événements les plus rapportés, suivis des troubles au site d’application (douleur locale), des troubles généraux (fatigue / fatigue, fièvre / fièvre légère, frissons), des troubles cutanés et des appendices tels que des éruptions cutanées et / ou éruption cutanée ainsi que des démangeaisons et des troubles du système musculo-squelettique.

Un ESAVI a également été reçu qui répond à la définition d’un cas de réaction anaphylactique (réaction allergique soudaine et généralisée), cependant, puisqu’il est entré le 26 février 2021 et qu’il est en cours d’investigation, il sera inclus dans le rapport de mars 2021, une fois l’enquête terminée.

De même, trois événements d’intérêt spécial (AESI) ont été signalés:

• Une myocardite (inflammation du cœur) classée comme probable compte tenu de la relation potentielle entre le symptôme et l’administration du vaccin.
• Une phlébite (inflammation des veines) qui a été classée comme possible, car elle peut être due à d’autres facteurs ou médicaments consommés par le patient.
• Un cas de syndrome de Guillain Barré qui a été classé conditionnel, en raison des pathologies présentées par le patient pouvant déclencher la maladie.

Les patients ayant présenté une myocardite et une phlébite ont évolué de manière satisfaisante et sont guéris, le patient qui a présenté Guillain Barré est stable.

Depuis octobre, une équipe de travail a été constituée à laquelle participent la Direction de la sous-surveillance épidémiologique et la Direction de la pharmaco-épidémiologie de la Caisse costaricienne de sécurité sociale (CCSS) en collaboration avec le personnel du ministère de la Santé, qui analyse le compte rendu des événements. prétendument attribuable à la vaccination contre le COVID-19.

Language

Get a Quotation

We work and have contact with several hotel, agencies and tour operators. If you are planning a group travel or your company is looking for incentives and rewards contact us and we will pass as your inquiry to several providers. This service is completely free.