et-loader

Confiscations de véhicules, brevets et plus de 2000 appels accusant des événements clandestins pendant la pandémie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le ministre de la Sécurité publique, du Gouvernement et de la Police, Michael Soto Rojas, a lancé un appel à l’attention sur la citoyenneté avant les différents événements présentés ce week-end par des personnes qui n’ont pas respecté les mesures sanitaires émises par le ministère de la Santé afin de empêcher la transmission par COVID-19.

Lors d’une conférence de presse, Soto a rapporté qu’entre samedi et dimanche, les autorités ont saisi 37 vélos lors d’opérations menées sur les routes de Cartago, Limón, Alajuela et Route 27, pour avoir conduit sur des routes non autorisées, tout en fermant 104 établissements commerciaux – la plupart des bars et restaurants – pour le non-respect des mesures sanitaires émises par les autorités gouvernementales.

La hiérarchie a ajouté que 2 067 appels à des événements privés dénoncés ont été répondus, rappelant que ceux qui exercent ces activités sont exposés à des procédures judiciaires pour violation des directives de prévention par COVID-19. “Pour le moment, l’organisation de ce type de réunions n’est pas autorisée”, a-t-il souligné.

Il a annoncé qu’à Alajuela, des officiers des forces publiques avaient appréhendé six jeunes hommes qui étaient entrés dans un Skate Park pour avoir violé la bande de prévention de la police dans cette zone. Les mineurs ont été transférés au tribunal correctionnel pour mineurs et les trois plus anciens au parquet d’Alajuela.

Dans le cas des rivières, où il est également intervenu pour des promenades organisées par des groupes de personnes, le ministre Soto a averti que la saison des pluies avait déjà commencé et qu’elles pouvaient être dangereuses. “C’est précisément ce week-end que la Croix-Rouge et les pompiers ont soigné un groupe de personnes isolées par un courant à Pejibaye de Cartago”, a-t-il expliqué.

La hiérarchie a prévenu que si ces événements continuent à être présentés, des mesures plus strictes seront prises par les différents policiers afin de protéger les citoyens. “Pour quelques irresponsables, nous n’allons pas laisser la vie d’autrui être en danger à cause de cette pandémie qui tue de nombreuses personnes à l’étranger”, a déclaré Soto.

Enfin, il a souligné que les différentes forces de police seront sous surveillance constante afin de s’assurer que les personnes se conforment pleinement et respectent les dispositions du ministère de la Santé. “La pandémie n’est pas terminée, nous appelons au bon sens afin que, de manière responsable, nous respections les directives qui ont été établies”, a-t-il dit, tout en réaffirmant l’engagement de maintenir un contrôle strict pour garantir le respect des commandes. ” .

Dernières nouvelles