et-loader

Après l’échec de la réforme proposée par Alvarado, l’exécutif appelle les universités à l’aide.

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Le président de la République, Carlos Alvarado, a tenu mercredi une réunion avec les recteurs des universités d’État, dans le cadre de ce qui est devenu la quatrième réunion multisectorielle préparatoire au dialogue national sur la situation sociale et financière du pays.

La réunion – qui a duré 90 minutes – a eu lieu ce mercredi dans la salle du Conseil du gouvernement de la Maison présidentielle en présence du président Alvarado, des ministres de la présidence, Marcelo Prieto; du Trésor, Elian Villegas; et Planification nationale et politique économique, Pilar Garrido.

Au nom des universités se trouvaient les recteurs du Tecnológico de Costa Rica, Luis Paulino Méndez -président du Conseil national des recteurs-, de l’Université du Costa Rica Costa Rica, Carlos Araya; de l’Université d’État à distance, Rodrigo Arias; de l’Université nationale, Francisco González; et de l’Université technique nationale, Emmanuel González. En outre, le directeur de la planification de l’enseignement supérieur, Eduardo Sibaja.

Après avoir reconnu que la contribution des universités est essentielle pour prendre de l’avance sur la situation en tant que pays, le président Alvarado a proposé aux recteurs le soutien pour construire une proposition qui permette de parvenir à une solution économique équilibrée de l’académie.

De même, il a plaidé pour des contributions immédiates pour aborder et résoudre des problèmes spécifiques, se référant en particulier au Digital Literacy Project – une initiative de la membre du Congrès Yorleny León, qui est promue par le gouvernement – et à la poursuite de la recherche scientifique menée par les universités en coordination avec le Caisse de sécurité sociale du Costa Rica dans la lutte contre le COVID-19.

Dans ce contexte, Alvarado a demandé au ministre de la Présidence, Marcelo Prieto, de faire avancer le projet d’alphabétisation à l’Assemblée législative, et de continuer à soutenir la rationalisation des processus avant les tests de lutte contre le COVID-19, dans lequel les universités ont joué un rôle de premier plan.

Pour sa part, le ministre Prieto a sollicité l’aide d’universitaires afin de faire face à la situation dans le pays en apportant leurs connaissances. “La participation universitaire est essentielle dans ce processus”, s’est-il exclamé.

Luis Paulino Méndez, président de CONARE et recteur du TEC, a déclaré qu ‘«en tant qu’universités nous comprenons la gravité de la situation et nous mettons à la disposition du gouvernement de la République toutes nos capacités pour pouvoir coopérer à ce stade des propositions et spécifier des solutions notamment que de la crise dans laquelle nous sommes ».

Les recteurs se sont accordés pour exprimer leur volonté absolue de soutenir le gouvernement dans le cadre du cadre institutionnel et de la défense de l’état de droit social et dans l’urgence que le dialogue à venir soit court et efficace, avec des actions concrètes pour pouvoir atteindre la tranquillité et calmer l’incertitude de la population.

Ce mardi, le président de la République a tenu une série de réunions préparatoires au dialogue national. La première a été menée avec un groupe de représentantes de divers groupes de femmes, puis avec des représentants du Conseil national des coopératives et enfin avec les présidents des pouvoirs suprêmes.

Lors des réunions, il était clair que l’espace de dialogue recherchait des coïncidences entre les propositions des différents secteurs pour parvenir à des points de consensus qui permettent la viabilité financière avec l’équilibre budgétaire et la justice sociale.

Latests News