et-loader

32 personnes de La Carpio rentrent chez elles après 28 jours d’isolement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Après 28 jours d’isolement dans un centre de soins pour personnes séropositives en raison de Covid-19, 23 personnes de la communauté de La Carpio ont réussi à vaincre le virus et ont réussi à rentrer chez elles dimanche après-midi.

La même situation s’est produite avec neuf transporteurs qui, après leur confinement, ont pu se rendre à Peñas Blancas et poursuivre leur route.

Afin d’éviter la contagion, la Commission nationale de prévention des risques et d’attention d’urgence (CNE) a transféré ces personnes le 17 mai dans un refuge situé au centre-ville de San José, pour qu’elles soient prises en charge dans un environnement sûr et avec les conditions physiques nécessaires au traitement viral.

Ce dimanche, après que le ministère de la Santé a levé l’ordre de santé respectif pour être hors de portée de la contagion, l’institution a procédé au transfert respectif vers leurs maisons et Peñas Blancas.

Selon le CNE, ces types d’espaces sont vraiment importants et c’est ainsi que leur président Alexander Solís l’a laissé voir lors d’une conférence de presse. “Le succès de disposer de ces centres de soins pour les patients positifs par Covid réside dans la protection du patient et de son environnement, ce qui se traduit par l’arrêt de la contagion en effectuant une action rapide d’isolement et de soins”, a-t-il expliqué.

À l’heure actuelle, le CNE dispose d’abris à San José et le week-end dernier, un a été ouvert à Peñas Blancas de San Ramón, où se trouvent 19 personnes positives.

Lignes d’action

La stratégie de confinement primaire pour les cas positifs a été appliquée avec succès à San José, en permettant de contrôler les flambées dans des sites très vulnérables tels que La Carpio, à La Uruca et dans les endroits voisins.

La CNE et les autorités sanitaires apprécient d’installer des centres de soins dans différentes parties du pays pour minimiser la propagation du virus et garder les gens enracinés dans le lieu où ils vivent.

À titre préventif, il a été prévu d’embaucher une organisation ayant une expérience en matière de santé, de gestion des déchets et un contrat de désinfection en profondeur dans chaque refuge afin d’éviter l’exposition des volontaires de la communauté.

Les personnes positives avec un ordre sanitaire qui nécessitent une isolation temporaire sont celles qui ne peuvent pas être mises en quarantaine à domicile pour des raisons de santé physique et de sécurité. Par conséquent, le placement des personnes dans des abris temporaires est essentiel car il empêche la contagion vers leur bulle sociale et leurs voisins, garantissant la sécurité des personnes qui habitent ou visitent les territoires.

Dernières nouvelles