Réservez des hébergements, des activités et plus

L'application touristique du Costa Rica

Carlos Alvarado appelle à prendre des mesures douloureuses dans l’inconfort de faire face à la crise budgétaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

«Nous devons maintenir la stabilité économique et activer l’emploi, pour améliorer la situation dans le pays générée par COVID-19. Si nous n’agissons pas, le risque réside dans les taux d’intérêt élevés, dans la dévaluation, dans davantage de chômage privé et public et dans la pauvreté, ce qui toucherait tout le monde et avec une gravité particulière les plus pauvres. C’est pourquoi nous devons agir et nous devons le faire rapidement: le retard serait très coûteux », a déclaré le président.

Alvarado a souligné que le gouvernement a fait ses devoirs et a une proposition équilibrée, enrichie de contributions citoyennes: «Nous avons présenté cette proposition aux chefs de la fraction législative. Et cet après-midi il sera rendu public au pays, avant même de le soulever au FMI lors des négociations début octobre », a ajouté le président.

Le président précise qu’il est dans un plan équilibré, pour répartir les charges, mais les secteurs les plus riches seront ceux qui soutiendront le plus. Par conséquent, il réitère:

  • La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ne sera pas augmentée.
  • L’impôt sur le revenu n’affectera pas les salaires inférieurs à 800 000 colones, que ce soit dans le secteur public ou privé.
  • Il n’y aura pas de licenciements massifs de fonctionnaires.
  • Nous n’irons pas vendre des actifs au-delà de ce qui est déjà publiquement engagé.
  • Nous ne toucherons pas aux zones franches, qui sont essentielles pour l’investissement et l’emploi.

«Dans la recherche de l’équilibre, nous avons envisagé des mesures visant à réduire le poids des charges sociales pour stimuler la création d’emplois, à restituer la TVA au panier de base aux plus vulnérables et à verser l’équivalent de 6% du PIB aux la dette publique, comme l’équipe économique l’expliquera lors d’une conférence de presse et sur les réseaux sociaux », a déclaré le président.

«C’est une dure réalité, mais c’est le cas et nous devons y faire face. Tout comme nous avons fait face à la pandémie de santé, nous devons répondre à la pandémie économique qu’elle a provoquée. Nous devons maintenir la stabilité économique et activer l’emploi pour améliorer la situation dans le pays générée par COVID-19 ».

This post is also available in: English (Anglais) Español (Espagnol)

¿Tienes un emprendimiento Turístico?

Te ayudamos a ponerlo en marcha

Paradise Costa Rica

GRATUIT
VOIR