Croissance quotidienne de Covid-19

Progrès général de Covid-19

Seuls 9 cantons ont des plans de prévention contre Covid19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dans le cadre de la stratégie du modèle de gestion partagée «Le Costa Rica travaille et prend soin de lui-même», un total de 26 gouvernements locaux du pays ont procédé à une auto-évaluation, afin de déterminer le pourcentage de conformité avec les plans cantonaux de prévention du COVID-19.

À l’heure actuelle, seuls Santa Ana, Talamanca, Monteverde, Pococí, Alajuela, Carrillo, Desamparados, Abangares et Guácimo ont plus de 80% du plan élaboré, selon un rapport fourni par les comités municipaux d’urgence (CME).

Cette auto-évaluation permet de revoir les progrès et les défis en fonction du pourcentage de conformité au Plan, afin de réduire le taux de contagion. Les collectivités locales dont le pourcentage d’exécution est égal ou supérieur à 80% du plan peuvent opter pour une plus grande ouverture à condition d’avoir un indice de risque cantonal faible.

Alexander Solís, président de la Commission nationale pour la prévention des risques et l’attention aux urgences (CNE) a fait part de sa satisfaction quant à l’engagement des cantons et communes qui ont déjà présenté leurs plans et a indiqué que 56 cantons présenteront l’auto-évaluation au cours de cette semaine.

«Cela nous motive à renforcer plusieurs actions: la première, que ceux qui ont obtenu 100% y restent et le reste des Comités s’efforce de présenter leurs auto-évaluations et de travailler en coordination avec le gouvernement pour avoir des territoires plus sûrs contre le COVID -19 », dit le hiérarchie.

Les auto-évaluations reposent sur une série de consultations basées sur cinq aspects généraux:

  1. L’organisation du CME.
  2. Stratégies de communication.
  3. Actions de coordination cantonale.
  4. Activités de prévention, de vérification et de contrôle.
  5. Le confinement et l’attention de l’urgence due au COVID-19.

Grâce à l’amélioration continue de ce plan, ajoutée à l’Indice de Risque Cantonal (CRI), les mesures d’ouverture ou de restriction de chaque canton seront définies, ce qui inclut l’autorisation ou non des espaces ouverts, ou l’ouverture contrôlée où ils ne peuvent travailler que uniquement les activités essentielles telles que les supermarchés ou les pharmacies.

Chaque Plan cantonal est dynamique et doit être adapté aux besoins et aux risques de chaque territoire. Ainsi, le CNE assurera le suivi des plans à travers une évaluation bimensuelle qui consiste en des séances de travail avec les agents de liaison et les sous-ministres en poste dans les territoires.

L’objectif est d’évaluer tous les 15 jours l’efficacité des mesures et l’amélioration continue des plans en fonction des caractéristiques et des besoins de chaque territoire.

This post is also available in: English (Anglais) Español (Espagnol)