Download our app.

Le gouvernement présente des mesures pour protéger les travailleurs et les entreprises contre les effets économiques de COVID-19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Un moratoire de trois mois sur le paiement des taxes sur la valeur ajoutée, les revenus des entreprises et les droits de douane, une baisse significative du taux de politique monétaire pour réduire le crédit et les assurances afin que le secteur du tourisme puisse faire face à des quarantaines dues au Coronavirus (COVID -19), sont les premières mesures financières annoncées pour faire face aux effets de COVID-19.

«COVID 19 nous met à l’épreuve en tant que société. Pour cette raison, nous voulons donner aux Costariciens la certitude absolue qu’en tant qu’équipe économique, nous utiliserons tous les outils à notre disposition pour soulager la trésorerie des ménages et des entreprises, empêcher la destruction d’emplois et garantir la disponibilité des ressources. pour des soins de santé optimaux pour les personnes », a expliqué María del Pilar Garrido Gonzalo, chef du ministère de la Planification nationale et de la Politique économique.

La hiérarchie MIDEPLAN a déclaré que COVID-19 doit être compris comme un défi de santé publique et qu’il aura des répercussions importantes sur l’économie mondiale. « Pour cette raison, le président a chargé le Conseil économique de fournir une réponse immédiate et coordonnée pour anticiper et atténuer les effets socio-économiques de la pandémie », a déclaré Garrido.

Le président Carlos Alvarado a déclaré que « l’objectif de cette première phase de soins et de mesures de soutien financier est de soulager ces petits et moyens entrepreneurs et de protéger les travailleurs, qui sont touchés par l’impact de COVID-19 ».

Ces propositions ont été présentées ce samedi après-midi lors d’une conférence de presse du président Alvarado et de l’équipe économique du gouvernement dirigée par la coordinatrice et ministre María del Pilar Garrido Gonzalo; Le ministre des Finances Rodrigo Chaves; le président de la Banque centrale du Costa Rica, Rodrigo Cubero; la ministre du Tourisme, María Amalia Revelo; le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Renato Alvarado; le ministre de la Coordination avec le secteur privé, André Garnier; la ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Commerce Victoria Hernández et la ministre du Travail, Geannina Dinarte.

Propositions

Mesures de protection de l’emploi

Le président de la République a exhorté le président exécutif et le conseil d’administration du CCSS à mettre en œuvre les mesures nécessaires et temporaires pour atténuer l’effet économique et sur l’emploi de COVID-19. A cet effet, le président de la République convoque lundi le conseil d’administration du CCSS afin que dans le cadre de son autonomie, les mesures pertinentes soient rapidement précisées et mises en œuvre.

Cela signifie que les charges sociales seraient proportionnées au temps réellement travaillé. En outre, il demandera d’envisager le paiement différé des charges sociales. Les deux mesures seraient visualisées pour les entreprises qui maintiennent leur masse salariale, de manière à protéger l’emploi.

À cette fin, Alvarado convoquera une réunion le lundi 16 mars avec le conseil d’administration de la CCSS, afin que ces mesures soient bientôt précisées et mises en œuvre et pour se renseigner sur d’autres initiatives de l’entité.

Allégement du coût du crédit

Le président de la Banque centrale, Rodrigo Cubero, a informé le Président de la République que la Banque centrale et le Conseil national de surveillance du système financier (CONASSIF) évalueront les actions visant à améliorer les conditions de crédit pour les ménages et les entreprises costaricaines. En particulier:

  • Le conseil d’administration de la Banque centrale envisagera la possibilité d’une relance monétaire supplémentaire pour continuer à faire baisser les taux d’intérêt.
  • La CONASSIF envisagera des ajustements temporaires à la réglementation prudentielle afin d’élargir l’espace de réajustement des crédits, afin que les banques puissent réduire les frais de service de crédit de leurs débiteurs.
  • La CONASSIF évaluera également la réduction temporaire des provisions contracycliques, afin de permettre une plus grande expansion du crédit à ce stade.

De même, par une directive, le président de la République chargera les banques commerciales d’État de réajuster les prêts aux débiteurs, y compris un éventuel moratoire sur le paiement du principal et / ou des intérêts pour trois mois prorogeables, notamment pour secteurs les plus touchés.

Allégement des obligations fiscales

Le ministère des finances présentera un projet de loi autorisant un moratoire fiscal; c’est-à-dire un report du paiement des impôts sur le revenu, de la TVA et des droits de douane des entreprises et des PME pour une période de trois mois à compter de l’entrée en vigueur de la loi. Les montants des taxes correspondant à cette période devront être payés par les contribuables avant le 31 décembre, sans intérêts ni amendes.

En fonction de l’impact de la pandémie sur l’économie, la loi n’autoriserait le président de la République à prolonger le moratoire qu’une seule fois pour un mois. La mesure n’exonère pas les contribuables de toute autre obligation fiscale.

Allégement des paiements d’assurance et couverture spéciale pour les touristes

Le président exécutif et le conseil d’administration de l’Institut national d’assurance (INS) proposeront à la surintendance des assurances:

  • Un taux préférentiel pour l’assurance contre les risques professionnels pour les entreprises de moins de 30 salariés. Le montant à payer, en proportion de la prime totale, serait appliqué comme suit: 40% en année 1,60% en année 2 et 75% à partir de l’année 3.
  • Une nouvelle définition pour que le taux d’accident du travail qui puisse dériver du COVID-19 ne soit pas attribué aux entreprises considérées individuellement mais à l’ensemble de la ligne.
  • Un nouveau produit pour aider le secteur du tourisme à faire face aux imprévus causés par COVID-19. Il s’agit d’une assurance de quarantaine pour les touristes qui viennent dans le pays.

Dans les prochains jours, d’autres mesures seront annoncées pour protéger les revenus et les emplois des Costaricains afin qu’ils ne soient pas affectés de manière disproportionnée et pour éviter l’effet permanent de cette crise. En outre, il cherchera à garantir que la liquidité de notre secteur financier puisse continuer à fournir un soutien adéquat à l’économie.

Language

Latests News

About Us

  • About us.
  • Legal
  • Booking, Rentals and Experinces.

Accomodations

Tours

Rentals

Experiences

Culture/Art

Restaurants

Shop

Prices

Assistance

(Premium)

Emergency

(Tap 3 Times)

Get a Quotation

We work and have contact with several hotel, agencies and tour operators. If you are planning a group travel or your company is looking for incentives and rewards contact us and we will pass as your inquiry to several providers. This service is completely free.

Paradise Costa Rica

GRATUIT
VOIR