Tamarindo et le Parc National Marino las Baulas

Tamarindo est le village de surfer par excellence de la région du Guanacaste, côté pacifique. Ici les américains se sont emparés des lieux et ne soyez pas étonné car tout le monde s’adressera à vous en anglais et non pas en espagnol.

Grande plage de sable blanc, palmiers, cocotiers, bars, restaurants et fiesta, l’ambiance est très festive et détendue dans ce village de bord de mer. C’est aussi le lieu idéal pour s’initier au surf si vous n’avez jamais eu l’occasion d’essayer ce sport. Il est possible de louer des planches à partir de 10$ la journée, et le prix des cours proposés varient entre 35$ et 50$. Nous avons eu la chance de rencontrer un professeur de surf local sur la plage, Wilmar, il est nicaraguayen et propose des cours de surf pour seulement 25$ les 2h, vous ne trouverez pas moins cher et plus professionnel sur place. Avec Wilmar on se lance direct à l’eau sur sa planche, ce professeur est très doué, il parle anglais et espagnol bien sûr et on se sent tout de suite en confiance avec lui. Vous pourrez trouver sa page Facebook en cliquant sur ce lien : Wilmar Vanegas.

A Tamarindo le nombre d’activités que vous pouvez faire est incroyable : Balade à cheval sur le bord de plage, snorkeling, surf, paddle, tours en quad, excursions diverses pour admirer la faune de la région et principalement assister à la ponte des tortues Baulas (expliqué plus bas dans cet article) …Nous vous conseillons de prendre le temps de comparer les prix proposés avant de vous lancer dans une excursion ou une activité, et il est toujours plus agréable de les organiser avec des locaux, qui connaissent très bien les lieux et les sites immanquables de la région. En quelques années, ce village balnéaire c’est très vite urbanisé, rue commerçantes, hôtels, SPA etc. Il accueille de nombreux touristes et est même renommée « Tamagringo » par les locaux, du aux nombreux d’américains présents. Vous pourrez profitez de nombreuses plages toutes plus paradisiaques les unes que les autres (playa Minas, playa Piratas, playa Avellana, playa Negra etc.), il est possible d’y accéder via des bus depuis Tamarindo. Attention en revanche aux courants traîtres de l’océan dans cette région.

Autre lieu incontournable à ne manquer sous aucun prétexte lorsque l’on se rend dans cette région : La Parc National Marino las Baulas. Pour s’y rendre c’est très simple, il vous suffit de longer la plage de Tamarindo, vous verrez des petites embarcations qui donne sur la rivière, normalement le prix est de 500 crc pour accéder au Parc par voie maritime, mais les locaux peuvent vous proposer de payer un peu plus pour avoir l’occasion de vous balader en barque dans la mangrove. Une petite passerelle d’eau sépare Playa Tamarindo et Playa Grande, les plus courageux seront tenter de traverser à la nage ou à pied mais c’est très fortement déconseillé car les alligators sont très présents et n’hésitent pas à se rapprocher des plages pour trouver de la nourriture ou juste dormir au soleil sur le sable.

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons donc opté pour le tour en barque dans la mangrove afin de pouvoir profiter du cadre et admirer de nombreux animaux (principalement des oiseaux). Pour finalement accéder au Parc National par voie maritime, ce parc est renommé pour accueillir les tortues les plus imposantes du monde, les tortues Luth ou Baulas (en espagnol). En effet, c’est un des principaux lieux de nidification de ces tortues, qui viennent la nuit pour pondre sur les plages. Malheureusement vous avez tout de même peu de chance de pouvoir les observer car les tortues les plus présentes sont les tortues vertes, ou noires. La journée la plage est libre d’accès mais pour observer se phénomène la nuit il faudra être accompagné d’un guide ou de gardes côtes, il est cependant interdit de prendre des photos, d’utiliser de la lumière (seules les lumières infrarouges sont tolérées), d’être bruyant ou même de filmer. Etant une espèce protégée, les œufs de ces tortues sont récupérés par des bénévoles ou des biologistes afin de leurs offrir de meilleures chances de survies en les mettant en couveuse. Aujourd’hui malheureusement, on peut constater que les tortues se font de plus en plus rares sur ces plages la nuit dû à l’urbanisation de la zone. Nous avons eu la chance de pouvoir assister à ce spectacle sur la Playa Minas, aux alentours de 22h, nous avons constaté que les tortues prennent leurs temps pour trouver le lieu idéal pour y déposer leurs œufs et chaque année elles reviendront au même endroit. La meilleure période pour les observer est d’octobre à décembre.

Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner pour profiter de ce spectacle est d’éviter les groupes touristiques, car en groupe vous avez toujours moins de chance de les voir et il est plus agréable de s’y rendre à deux ou trois avec votre guide pour passer un moment privilégié avec les tortues.

Pour vous rendre à Tamarindo depuis San José, deux choix sont possibles : la compagnie de bus Alfaro au terminal 7-10 ou la compagnie Tralapa, le voyage vous coûtera entre 5000 et 6000 colonnes, compter 6h de route à peu près. Une fois sur place, vous trouverez plusieurs bus qui desserrent les plages de la région.

[:]

Leave a Reply