et-loader

2 étrangers entrés illégalement dans le pays sont positifs pour Covid19.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

La Direction générale des migrations et des étrangers et le Ministère de la santé confirment deux cas positifs de COVID-19 d’étrangers arrêtés au Centre régional régional d’appréhension (CARC), dans les locaux de la Direction de la police professionnelle des migrations (PPM), situé à Heredia.

Les étrangers ont été isolés de manière préventive en appliquant des mesures sanitaires et en attendant le processus migratoire correspondant. Ils ont commencé les symptômes le jeudi 30 avril, donc le test COVID-19 a été effectué hier, le 1er mai, et s’est révélé positif aujourd’hui. Ils sont stables en santé et restent dans des zones isolées, au sein des cellules du Centre.

Des tests COVID-19 sont en train d’être organisés avec le ministère de la Santé et le CCSS pour être appliqués au personnel et aux étrangers actuellement appréhendés.

Depuis le 17 mars, les visites familiales des étrangers appréhendés au CARC ont été suspendues. La DGME dispose de protocoles de soins de santé et de prévention établis depuis le début de l’urgence, tant pour traiter avec les agents qu’avec les personnes appréhendées.

La Direction générale des migrations et des étrangers continue de coordonner avec le Ministère de la santé les mesures et actions correspondantes.

Dernières nouvelles