et-loader

10 cantons sont en tête du taux d’infections et d’hospitalisations cette semaine.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

À la suite des célébrations de Noël et du Nouvel An, où une grande mobilité des personnes est attendue, la Commission nationale de prévention des risques et d’attention aux urgences (CNE) appelle le public à maintenir les mesures de prévention pendant cette période, car, s’il y a une augmentation significative des cas en raison des célébrations, la capacité maximale de l’hôpital atteindra son maximum dans la seconde quinzaine de janvier.

Ainsi, dans le cadre du modèle de gestion partagée: le Costa Rica fonctionne, le CNE assure la supervision et l’accompagnement de 10 cantons qui présentent une plus grande vulnérabilité en raison de leur densité de population, du nombre de cas actifs, ainsi que du taux de contagion qui sont présentés.

M. Alexander Solís Delgado, président de la CNE, a indiqué lors d’une conférence de presse que les efforts ont été redoublés avec les Comités municipaux d’urgence (CME) pour qu’ils restent en première ligne de travail dans les cantons, et renforcent les opérations agences de contrôle interinstitutionnelles afin que les communautés puissent profiter de Noël et du Nouvel An en toute sécurité sans augmentation des cas de COVID-19.

Solís a également été catégorique en indiquant qu’il y a actuellement une diminution de la capacité hospitalière, pour laquelle nous devons faire appel aux soins personnels et à la responsabilité individuelle puisque le virus est présent, contagieux et que le risque n’est pas pour chacun, mais pour notre environnement.

«Nous ne pouvons pas empêcher les familles de se réunir, mais si nous leur demandons, à titre préventif, de pratiquer des protocoles intra-familiaux en se lavant les mains, en utilisant des masques, du gel alcoolisé, en se distanciant, et de préférence de tenir la réunion dans des lieux aérés» , indiqua le hiérarchie.

Ces 10 cantons représentent une incidence de 42% de toute la génération de nouveaux cas. Raison pour laquelle les autorités gouvernementales ont exprimé leur inquiétude quant à l’augmentation des cas et des variations du comportement du risque de transmission par COVID-19 qui se sont produits principalement dans les cantons en dehors de la GAM.

Travail de terrain pour soutenir les cantons

Le CNE, avec les CME, continuera à travailler et à renforcer le travail de terrain à mener dans les différents cantons du pays, principalement dans les 10 cantons les plus vulnérables à la contagion par COVID-19.

Dans le cadre des actions, l’équipe de gestion des risques sera envoyée dans les cantons prioritaires pour renforcer le modèle. Les zones du Pacifique central, de la région de Chorotega et de la région de Huetar Caribe seront couvertes, ainsi que d’autres cantons qui ont une augmentation du nombre de cas. De même, il y aura une présence dans les cantons où une forte concentration de personnes est projetée à la suite des fêtes de Noël, de fin et de début d’année.

D’autre part, cinq équipes seront déplacées en tant que task force dans la vérification des protocoles communaux tels que l’utilisation des masques, le respect des bulles sociales, le respect de la distance, le lavage ou la désinfection des mains et les mesures utilisées pour éviter les foules.

OrdenNombre cantónPorcentaje de casos nuevos (SE-48-49-50)
1San José7%
2Alajuela7%
3San Carlos5%
4Puntarenas4%
5Desamparados4%
6Pococí3%
7Limón3%
8Heredia3%
9Pérez Zeledón3%
10Liberia3%
Top42%

Dernières nouvelles